ANALYSE: GUNTHER VANAUDENAERDE

Personnellement ça va mais pour le Club, la saison n'a pas été idéale et j'en suis déçu. Quelques coups durs, le renvoi de l'entraîneur... Nous qualifier pour une épreuve européenne peut redorer un peu notre blason.
...

Personnellement ça va mais pour le Club, la saison n'a pas été idéale et j'en suis déçu. Quelques coups durs, le renvoi de l'entraîneur... Nous qualifier pour une épreuve européenne peut redorer un peu notre blason. Exact. Nous avons signé nos meilleurs matches en Ligue des Champions. On dit que c'est parce qu'il y a plus d'espaces mais ce n'est pas correct car le niveau est supérieur et la moindre erreur est sanctionnée. Dommage que l'AS Rome nous ait battus à Bruges. C'est partiellement ma faute, d'ailleurs... Que les joueurs n'aient pas bien joué ! C'est ce qu'on prétend. Il communiquait sa composition mais après, aux footballeurs d'agir. Le nouvel entraîneur insuffle plus d'engagement et forme un meilleur bloc sur le terrain. Nous nous battons les uns pour les autres et nous nous entraînons en fonction d'objectifs précis au lieu de jouer des petits matches et de travailler la finition. Peut-être. Deux médians défensifs s'occupent des contres. Les flancs doivent monter davantage et nous avons deux attaquants. Salou Ibrahim peut nous être utile : on peut lui passer le ballon et il part en guerre avec. Tomislav Butina a fait son travail, StijnStijnen a signé quelques bonnes prestations en Coupe d'Europe et a saisi sa chance grâce à la blessure du Croate. Il est parfois impulsif et doit apprendre à mieux saisir le ballon. Maertens a été flanqué de Spilar puis de Clement et parfois de Vandelannoite dans l'axe défensif. Gvozdenovic et Klukowski se sont relayés sur le flanc gauche, De Cock, longtemps blessé, et Vanaudenaerde à droite. Valgaeren était le plus souvent blessé. Ceulemans a essayé un triangle, généralement avec Clement en compagnie de Vermant ou Roelandts et Leko devant Vermant. Ferrera a retitularisé Englebert sur la gauche d'un entrejeu plat à quatre avec Leko à côté de Vermant et deux attaquants au lieu de trois. Dufer et Blondel ont soufflé le chaud et le froid. Verheyen a inscrit des buts importants, Balaban a trouvé le chemin du but mais a été décevant au second tour, Portillo et Ishiaku ont manqué de régularité. Yulu-Matondo et Victor (parti) ne se sont pas imposés. Lange a été sur la touche. 1-1 au Brussels, le Club perd d'emblée des points. Cette saison, il s'imposera très difficilement à l'extérieur. 2-2 contre Anderlecht : le Club prend un point dans une affiche. Il avait fait de même contre le Standard. Gand - Club 4-1 : le sort de Jan Ceulemans est scellé après ce match. Il est limogé tout comme René Verheyen. Club - Zulte Waregem 2-1 : le premier match d ' Emilio Ferrera vaut les trois points à Bruges. J an Ceulemans devait être le messie, il est devenu le Judas de l'affaire. Il a tâtonné pour trouver son équipe mais cela n'a abouti qu'à une piètre copie du système de TrondSollied. La sobriété verbale et la simplicité tactique qu'on vantait lors de son engagement sont apparues comme une communication lacunaire et un manque de fond. La discussion à Lokeren, quant à l'identité de celui qui allait botter le penalty, en est un exemple flagrant. Emilio Ferrera a résolument opté pour le 4-4-2 en laissant un rôle libre à ses attaquants mais en s'appuyant sur une organisation défensive claire. Le triangle médian est devenu un duo, avec deux médians défensifs, côte à côte. Il a aussi aligné deux avants-cen-tres. Les entraînements ont été plus spécifiques et plus axés sur la finition. Voilà une de ses saisons les plus régulières, ce qui lui a valu les compliments de ses entraîneurs. Il a été promu capitaine à quelques reprises. Plus calme à la relance, mentalement plus fort, il contrôle mieux son poids. Il espérait une sélection en équipe nationale. Comment joue Joos Valgaeren ? Sur base de ce qu'on a vu du défenseur central cette année, il est bien difficile de répondre. Une nouvelle longue blessure l'a empêché de jouer. Il est en bonne compagnie ; celle de Rune Lange et d'une volée d'autres, plus temporairement. L'assistance moyenne est passée de 24.450 à 25.400, le nombre d'abonnés, y compris les semestriels, est aussi en augmentation : de 21.456 à 22.012. Le choix de l'entraîneur s'est avéré erroné. Jan Ceulemans et René Verheyen ont été limogés. Emilio Ferrera est le nouveau coach. On a critiqué la campagne de transferts de Marc Degryse. Le Club n'a pu dominer ses matches, surtout en déplacement. Peu de profondeur, de pression, d'animation. L'élimination de Valerengen et le match de Coupe de l'UEFA contre l'AS Rome, dans un stade comble, sont positifs et ont rapporté gros. Les droits du championnat ont triplé et Bruges a aussi conclu des partenariats avec Telenet, entre autres. Comme d'habitude, Valgaeren a été souvent blessé, Vermant a répondu à l'attente, Leko a apporté sa créativité, Dufer a dû s'adapter, comme VanHeerden. Victor est retourné au Beerschot, Serebrennikov a été prêté à Charleroi. RAOUL DE GROOTE