M att van Toorn a joué comme médian défensif au Sporting Charleroi de 1971 à 1977 avant de passer une saison à Anderlecht. On l'a retrouvé au FC Liège de 1978 à 1982 avant de terminer sa carrière de joueur à St-Nicolas. Il a ensuite entraîné Tongres, Tilleur-Liège, les jeunes du Standard et Seraing pendant... six semaines.
...

M att van Toorn a joué comme médian défensif au Sporting Charleroi de 1971 à 1977 avant de passer une saison à Anderlecht. On l'a retrouvé au FC Liège de 1978 à 1982 avant de terminer sa carrière de joueur à St-Nicolas. Il a ensuite entraîné Tongres, Tilleur-Liège, les jeunes du Standard et Seraing pendant... six semaines. " Quand je vois les entraînements de JohanBoskamp, j'y retrouve les miens, à quelques détails près. C'est le style hollandais ", dit-il. " En Belgique, on me traite de grande gueule. Je suis de Rotterdam, comme Boskamp d'ailleurs. Et on ne me prend pas au sérieux. Quand je vois ce que certains font, j'en tombe à la renverse. Mais bon, je préfère une vie compliquée et rester fidèle à mes idées plutôt que de me rallier à celles des autres. C'est pour cela que je respecte tant Jacky Mathijssen : il reste calme. Même quand il est sur le point d'exploser ". Van Toorn : " Charleroi est un bloc. Individuellement, les joueurs ne sont pas des vedettes mais le Sporting a une organisation et des joueurs solides, homme contre homme. FrankDefays a vraiment grandi avec l'équipe. C'est un vrai capitaine et il est difficile à passer. Il est le prototype de l'arrière droit : bon homme contre homme défensivement tout en s'aventurant parfois devant. BadouKéré est costaud, Dante, parfois dans l'axe à la place de LaurentCiman. Personnellement, je trouve Ciman meilleur dans l'axe et je préfère Dante à l'arrière gauche, bien que IbrahimaDiallo excelle à ce poste. Dante n'a pas réussi à s'imposer à Lille mais en Belgique, il s'épanouit. Le niveau et la concurrence sont plus élevés en France. Il ne faut pas aligner Diallo contre un très bon ailier droit. Mieux vaut alors miser sur le Brésilien, Dante, qui est plus fort, plus agressif dans les duels et qui a un meilleur jeu de position. Diallo s'intègre mieux dans un 3-5-2 mais il peut aussi jouer contre deux avants, sur la gauche, avec beaucoup de liberté. Bertrand Laquait est parti et c'est dommage parce qu'il était très bon, calme et expérimenté avec ses 29 ans. Patrice Luzi est bon mais a trois ans de moins. Il y aura une adaptation à réussir... " " Tim Smolders a beaucoup appris aux Pays-Bas. C'est un bon médian droit, qui sait jouer en profondeur et marquer. Jacky Mathijssen a une fois encore eu une bonne idée en rendant l'entrejeu plus créatif. Smolders garde mieux le ballon que quand il jouait au Club Bruges car on exerce beaucoup cet aspect aux Pays-Bas. La circulation du ballon est capitale. SébastienChabaud, au médian défensif, est un bon tacticien et il est capable de bien conserver le ballon. Je le trouve tout bon. Quand vous avez encore ThibautDetal pour ce travail, vous êtes servi. FabienCamus est plus changeant. Tout dépend de qui joue dans son dos. Ciman ou GrégoryChrist, cela fait une grosse différence car ce sont vos coéquipiers qui vous rendent fort. A Gand, par hasard, j'ai vu Jacky tout chambouler. Quand l'entrejeu est créatif et approvisionne bien l'attaque mais qu'on sort MagicOulmers au profit de Detal, on perd une partie de cette créativité, puisqu'on se retrouve avec deux médians défensifs. Quand en plus, il met Ciman à la place de Smolders, j'ai envie de lui demander : - Jacky, tu as trop bu aujourd'hui ou quoi ? (Il rigole). Il laisse un jeune comme Christ, qui joue si bien, sur le banc. Evidemment, je vois tout ça de l'extérieur, je ne sais pas si le joueur a un problème ou pas. Cela m'intéresse, d'ailleurs. Mais quand on mène 1-0, pourquoi diable ne pas jouer avec trois attaquants ? Jacky m'a déçu en misant sur la défensive. J'ai été stupéfait de voir Ciman se planter dans l'entrejeu. Jacky doit m'expliquer ça un jour. Je n'irai pas jusqu'à dire que Ciman a les pieds carrés mais c'est un défenseur. Il est capable de défendre dans l'entrejeu mais il vaut mieux épargner ça à une équipe qui est en possession du ballon ". " François Sterchele conservait mieux le ballon que CyrilThéréau. Il a le sens du but mais bien jouer, redescendre, céder le ballon à un partenaire... là, il était médiocre. Il fallait énormément jouer en avant pour lui, de sorte qu'il n'ait plus qu'à pousser le ballon dans le but. Si jamais il y avait trop d'espaces entre les lignes et qu'il fallait laisser à la deuxième ligne le temps de monter, ça n'allait plus. Son départ est une chance pour Izzet Akgül, un bon attaquant qui a eu des pépins physiques et qui souffre face à la concurrence. Mais il marque facilement et peut être très présent quand il est confiant. Joseph Akpala est un brillant joueur, puissant, rapide. Il a appris à évoluer en 4-4-2 avec deux attaquants côte à côte au Nigeria. On peut aussi miser sur la vitesse d' Orlando, qui est capable de passer son homme, peut être servi en profondeur et garde bien le ballon en étant dangereux dans ses actions. Il est menaçant mais malheureusement pas assez calme dans le rectangle. Orlando a besoin de beaucoup d'occasions pour marquer ". " Mathijssen est cool, il s'exprime bien, a une bonne vision du jeu, est un meneur. Un très bon entraîneur. Il travaille avec tellement de discipline qu'il sait tout de ses joueurs et de ses adversaires. Il £uvre avec méthode. Même après une victoire, il n'hésite pas à modifier sa composition. Il a une vision globale des choses. Au fil des années il a très bien formé son groupe. Durant la première mi-temps à Gand, on aurait cru voir une grande équipe à l'£uvre. Mais Jacky n'est pas du genre à prendre des risques. Il misera toujours sur l'organisation, la défense, un jeu dénué de risques, ce que je regrette. J'ai entendu qu'il aimerait travailler en Allemagne ou aux Pays-Bas mais s'il fait dans mon pays la même chose qu'à Gand, il sera crucifié. Là, quand vous menez par un but d'écart, on s'attend à ce que vous tentiez de doubler votre avantage. En Belgique, on ne fait pas ça. J'ai aussi trouvé un peu bête de sa part de parler, après le match, du football d'intimidation de Gand. Je ne m'attendais pas à ça de sa part. Il aurait d'abord dû se regarder dans la glace car il avait effectué un mauvais choix. Mais bon, cela peut arriver à tout le monde. Maintenant, tous les clubs vont tenir compte de Charleroi. Donc, Jacky va devoir chercher comment résoudre ce problème sur le plan offensif. Il a très bien compris qu'il fallait une solide organisation, la base de tout, mais il se retrouve à un moment où il doit montrer le bout de son nez pour la suite. La pression va s'accroître, l'apprentissage est terminé, donc Jacky va sans doute devoir utiliser d'autres méthodes pour surprendre l'adversaire. Par exemple en évoluant avec trois attaquants à domicile... ". RAOUL DE GROOTE