EijiKawashima a participé à la Coupe du Monde avec le Japon, comme titulaire. Il s'y est même plutôt bien débrouillé, puisque la FIFA l'a élu comme deuxième meilleur gardien du tournoi. Pourtant, au départ, on attendait plutôt SeigoNarazaki comme n°1. Lors d'un match amical précédant le départ en Afrique du Sud, Kawashima avait réalisé un très bon match contre l'Angleterre, détournant notamment un penalty de FrankLampard. Est-ce là qu'il a définitivement conquis sa place dans les buts ? " Peut-être. Apr...

EijiKawashima a participé à la Coupe du Monde avec le Japon, comme titulaire. Il s'y est même plutôt bien débrouillé, puisque la FIFA l'a élu comme deuxième meilleur gardien du tournoi. Pourtant, au départ, on attendait plutôt SeigoNarazaki comme n°1. Lors d'un match amical précédant le départ en Afrique du Sud, Kawashima avait réalisé un très bon match contre l'Angleterre, détournant notamment un penalty de FrankLampard. Est-ce là qu'il a définitivement conquis sa place dans les buts ? " Peut-être. Après m'avoir longtemps devancé dans la hiérarchie, Narazaki a sportivement accepté la décision du coach. Nous avons souvent été des rivaux sur le terrain, mais cela ne nous a pas empêché d'entretenir de très bonnes relations. A Nagoya déjà, on passait beaucoup de temps ensemble, même en dehors du stade. Gardien de but, c'est un poste assez spécial. On est des joueurs à part dans l'équipe et c'est peut-être pour cela qu'on se comprend entre nous. " Si Kawashima a réalisé une bonne Coupe du Monde, il estime qu'avec un peu plus d'expérience, il aurait pu être meilleur encore. " Je voulais surtout parler de l'expérience du football européen : si j'avais déjà joué sur ce continent à ce moment-là, j'aurais peut-être réagi d'une autre manière face aux attaquants européens. On m'avait donné des informations sur eux avant les matches, mais c'est différent du feeling. Je dois pouvoir sentir le jeu, sentir ce qu'ils vont faire, pas uniquement recevoir des directives. "Et l'envoi de WesleySneijder, c'est la faute au désormais fameux ballon Jabulani ? " Horrible ", avoue-t-il. " J'ai visionné de nombreux matches de la Coupe du Monde et j'ai constaté que beaucoup de gardiens ont rencontré des problèmes avec ce ballon. C'est très frustrant : pendant quatre ans, on a travaillé d'arrache-pied pour être prêt pour la Coupe du Monde. Et, le moment arrivé, on est trahi par ce ballon, qui est capable de réduire à néant une très belle prestation. C'est incroyable, à quel point ce Jabulani est traître. Le but de Sneijder en est l'illustration. Il y a un an, nous avions rencontré les Pays-Bas en match amical, et le joueur de l'Inter Milan avait tiré au but de la même manière, de façon puissante et précise. J'avais réussi à capter le ballon. Mais, à la Coupe du Monde, le Jabulani a épousé une trajectoire tout à fait inattendue. " Après celui de Lampard en match amical, Kawashima a détourné un autre penalty durant la Coupe du Monde : celui du Danois JonDahlTomasson. " J'avais été bien informé de la manière dont il allait tirer et mes sensations ont fait le reste. " Mais lors de la séance de tirs au but, en huitième de finale contre le Paraguay. " Je suis passé tout près sur deux d'entre eux, mais cela n'a pas suffi... "