La célèbre course d'endurance a été reportée de la mi-juin aux 19 et 20 septembre. Ça ne s'était produit qu'une seule fois dans le passé : en mai 1968, les protestations étudiantes et les grèves ayant suscité trop de problèmes d'organisation.
...

La célèbre course d'endurance a été reportée de la mi-juin aux 19 et 20 septembre. Ça ne s'était produit qu'une seule fois dans le passé : en mai 1968, les protestations étudiantes et les grèves ayant suscité trop de problèmes d'organisation. Initialement, les organisateurs espéraient accueillir les personnes ayant déjà acheté un billet au Circuit de la Sarthe, en mettant au point des fan villages d'une capacité maximale de 5.000 personnes. Comme les contaminations remontent de manière exponentielle en France depuis plusieurs semaines, l'Automobile Club de l'Ouest a préféré ne pas admettre de public à la 88e édition. Le week-end prochain, donc, seuls les collaborateurs de l'organisation, les membres des équipes et les journalistes seront admis dans la bulle. Ils seront soumis à un protocole strict, qui prévoit notamment la présentation d'un test négatif, des contrôles de température et l'obligation de porter un masque. Pour consoler les amateurs de sport automobile, l'ACO mise sur les réseaux sociaux, qui proposeront des images exclusives des coulisses. Les 24 Heures du Mans, qui sont au calendrier des FIA World Endurance Championships, débutent samedi à 14h30. Soixante équipes sont au départ. Un jour plus tard, avec plus d'heures sombres que d'habitude, compte tenu de la date, Toyota aura probablement réussi son hat-trick. L'écurie nippone a déjà enlevé les éditions 2018 et 2019, à chaque fois avec Sébastien Buemi, Fernando Alonso et Kazuki Nakajima derrière le volant.