Si depuis les deux dernières décennies le club de Sclessin n'a guère brillé en championnat, ses performances en Coupe sont restées probantes à de rares exceptions près. En tout cas, dans la lignée d'une idylle remontant au 6 juin 1954, date de sa première apparition en finale, couronnée par une victoire sur le RC Malines.
...

Si depuis les deux dernières décennies le club de Sclessin n'a guère brillé en championnat, ses performances en Coupe sont restées probantes à de rares exceptions près. En tout cas, dans la lignée d'une idylle remontant au 6 juin 1954, date de sa première apparition en finale, couronnée par une victoire sur le RC Malines.En l'espace d'un demi-siècle, les Liégeois ont multiplié les campagnes fructueuses dans le cadre de cette compétition par KO, qui colle si bien à leur tempérament et à ceux de leurs bouillants supporters. C'est grâce à leur régularité qu'ils détiennent le record du plus grand nombre de rencontres disputées dans le cadre de la coupe nationale. Au cours des 46 dernières éditions, le club mosan a atteint la finale à 13 reprises. Par huit fois, il a échoué (1965, 1972, 1973, 1984, 1988, 1999 et 2000), mais à cinq reprises, son capitaine a brandi le trophée (1954, 1966, 1967, 1981 et 1993). C'est un record, qui tient devant le Club Brugeois (12), Anderlecht (11), le Cercle Bruges (5), le FC Malines et Beveren (4), etc. Par contre, au niveau des victoires, le Standard et ses 5 coupes se situent derrière les 8 succès d'Anderlecht et les 7 du Club Brugeois. L'histoire avait débuté à une époque où, malheureusement, Video-gags n'existait pas. Le 21 avril 1912, en effet, soit précisément sept jours après le lancement en Belgique d'un type de compétition qui, outre-Manche, faisait fureur depuis... 40 ans, le Standard accueillait le SC Courtraisien. Cette première se solda par un partage (1-1). Il fallut donc jouer des prolongations. Mais les Flandriens, alléguant qu'aucune instruction précise n'avait été publiée à cet égard et surtout que, en acceptant, ils rateraient le train qui devait les ramener chez eux le jour même, refusèrent et regagnèrent leur vestiaire. Si bien que le Standard remit le ballon en jeu et alla inscrire le but victorieux sans la moindre opposition. Le but le plus facile de leur histoire... S'il lui avait fallu 69 ans pour atteindre la barre des cent matches, vingt ans années seulement ont suffi pour doubler ce nombre. La 200e à Genk, est l'endroit rêvé pour ce genre d'anniversaire. Il règnera une ambiance de fête au Fenix Stadion et elle sera considérée comme une revanche à la finale 2000 de sinistre mémoire pour les gars de Sclessin: une lourde défaite contre Genk (1-4) malgré l'ouverture du score dès la 57e seconde par Frédéric Pierre. A l'heure actuelle, Anderlecht affiche 179 matches à son compteur, le Club Brugeois 176, Beveren 151, l'Antwerp 148, le Lierse 141, etc. Evidemment, si le Standard était éliminé par Genk, il augmenterait d'une unité le nombre de reprises où c'est arrivé dès sa première appartition: 1912-13: contre CS Verviers (D1) 0-2 1913-14: à La Gantoise (D1) 3-0 1975-76: contre VC Rotselaar (D3) 1-2 prol. 1994-95: à l'Excelsior. Mouscron (D2) 2-1.Claude Henrot