DIRK DE VRIESE

Né le 3 décembre 1958
...

Né le 3 décembre 1958 Arrière central 458 matches et 36 buts en D1 : 53 au Cercle Bruges (1976-78) ; 29 (3) à La Louvière (1978-79) ; 88 (19) au RWDM (1979-82) ; 6 au RSCA (1982-83) ; 83 (9) à Lokeren (1983-86) ; 184 (5) au RWDM (1986-93) ; 15 à La Gantoise (1993-94) Une fois Diable Rouge Arrière central impavide, il compte parmi les joueurs au plus long cours en D1. Collectionneur de bristols jaunes et rouges. Après sa carrière active, il s'est lancé dans l'horeca avant de se tourner vers le métier d'agent de joueurs.Né le 22 décembre 1958 Attaquant 252 matches et 107 buts en D1 : 52 (18) au RSCA (1977-81) ; 83 (33) à Beveren (1981-84) ; 34 (23) à La Gantoise (1984-85) ; 46 (22) au FC Malines (1985-87) ; 26 (10) à La Gantoise (1987-88) ; 11 (1) au RWDM Un peu juste pour concurrencer Robby Rensenbrink ou Kenneth Brylle, ce buteur prit la très sage décision de partir. En 1984, fut sacré champion avec Beveren. Devenu joueur entraîneur à Brasschaat, puis coach à Melsele, il travaille à présent au Centre BLOSO (l'ADEPS flamand) de Hofstade. Né le 27 décembre 1958 Milieu gauche 614 matches et 78 buts en D1 : 305 (59) à Lokeren (1975-86) ; 309 (19) à Charleroi (1986-97) 19 fois Diable Rouge Un record belge de 614 matches de D1 répartis sur ses deux clubs : Lokeren d'abord, puis Charleroi où s'est lancé avec succès dans le scouting. Sa compétence l'a conduit à Anderlecht.Né le 4 février 1960 Attaquant 179 matches et 57 buts en D1 : 61 (21) au Standard (1979-82) ; 94 (33) à Thor Waterschei (1982-85) ; 24 (3) à La Gantoise (1987-88) 22 fois Diable Rouge, 4 buts Surnommé Tintin en raison de sa ressemblance avec le héros d'Hergé, c'est pourtant chez les Bretons de Rennes chers à Astérix qu'on l'a retrouvé après ses années de gloire au Standard puis à Waterschei avec qui il réussit l'exploit d'éliminer le PSG en Coupe d'Europe en 1982-83 avant d'échouer au quatrième tour devant Aberdeen. Victime de problèmes dorsaux, il dut faire ses adieux au haut niveau avant 30 ans. Actuellement magasinier dans une entreprise de peintures à Lummen. Né le 9 avril 1959 Milieu de terrain 590 matches et 98 buts en D1 : 94 (9) à l'Antwerp (1975-80) ; 53 (6) à Lokeren (1980-82) ; 64 (17) au Lierse (1982-84) ; 55 (15) au Standard (1984-86) ; 95 (34) au KV Courtrai (1986-89) ; 125 (12) au Germinal Ekeren (1989-93) ; 94 (5) au Lierse (1993-96) ; 10 au Germinal Ekeren (1996-97) Une fois Diable Rouge Seul son coéquipier Mommens compte davantage de matches de D1, mais il a toujours combiné le foot avec son métier d'agent immobilier. Il l'a abandonné pour devenir adjoint chez les Diables Rouges, puis consultant aujourd'hui.Né le 30 mars 1959 Arrière central ou gauche 301 matches et 16 buts en D1 : 194 (14) au Standard (1975-84) ; 30 (2) au RC Genk (1988-89) ; 77 au KV Courtrai (1989-92). 13 fois Diable Rouge, 1 but Il était bien en selle chez les Rouches au moment où il fut rattrapé par la fameuse affaire de corruption Standard-Waterschei, ce qui l'obligea à quitter la Belgique à destination d'Hambourg SV. Après des crochets par Genk et Courtrai, il devint coach, à Courtrai et Turnhout. Sans grands succès.Né le 26 janvier 1959 Attaquant 427 matches et 254 buts en D1 : 176 (116) au Lierse (1976-82) ; 121 (87) au RSCA (1982-86) ; 110 (47) à La Gantoise (1990-94) ; 20 (4) au RWDM (1994-95) 48 fois Diable Rouge, 20 buts Si, en 1986, il n'avait pas décidé de rallier pendant quatre ans les rangs du LOSC, il aurait pu creuser encore une plus grande différence sur son second au classement des buteurs, Jan Ceulemans qui a totalisé " seulement " 228 buts en 517 matches de D1. De nos jours, il entraîne les jeunes à Westerlo. Né le 10 novembre 1958 Milieu droit 257 matches et 51 buts en D1 : 52 (4) à Lokeren (1976-80) ; 30 (3) à Beringen (1980-81) ; 83 (15) au Lierse (1981-84) ; 34 (15) à Saint-Nicolas (1984-85) ; 32 (11) au Cercle Bruges (1985-86) ; 26 (3) au Beerschot (1986-88) Avaleur de km, il savait jaillir à bon escient. Il a joué un jour devant 80.000 personnes à Addis-Abeba, en Ethiopie et devant 60.000 autres à Kinshasa, lors de tournées des Mauves.Né le 25 septembre 1960 Gardien de but 59 matches en D1 : 30 au RSCA (1978-87) ; 5 au RJ Bruxelles (1987-88) ; 8 au RWDM (1988-89) ; 16 au FC Boom (1992-93) Barré par Jacky Munaron à Anderlecht, il mit le cap sur d'autres cercles de la capitale, sans succès. Il rallia Boom au début des années 90 avant de plonger dans les séries inférieures puis de devenir coach à La Rhodienne et à Merchtem, un job qu'il a combiné avec celui de transporteur routier.Né le 3 août 1958 Arrière droit Aucun match en D1 Selon Julien Labeau, l'adjoint, il était le moins talentueux. L'arrière droit fit long feu à Anderlecht où il ne disputa pas le moindre match en Première. Il ne joua jamais en D1 et bifurqua vers d'autres échelons. Aujourd'hui, c'est un colombophile averti qui a déjà remporté plusieurs concours de choix. Né le 31 août 1958 Arrière central 100 matches et 3 buts en D1, tous au Beerschot (1975-83) Il n'aura connu qu'un club : le Beerschot, où il débuta à 16 ans en D1. Sa carrière fut malheureusement entravée par les blessures. Devenu par la suite courtier en assurances.par bruno govers - photo : belga