Après trois journées de championnat, la Fiorentina peut oublier les derniers vestiges de ses ambitions au titre : elle accuse 25 unités de retard sur le leader.
...

Après trois journées de championnat, la Fiorentina peut oublier les derniers vestiges de ses ambitions au titre : elle accuse 25 unités de retard sur le leader. De fait, elle ne couvait guère d'autre ambition que le maintien en Série A, puisqu'elle a entamé la saison avec une pénalité de 19 unités. En première instance, comme la Juventus, la Fiorentina, impliquée dans le scandale du football italien, avait été condamnée à la Série B mais en appel, elle est parvenue à infléchir les juges. Des quatre formations qui entament le championnat avec un solde négatif (Milan, la Lazio et la Reggina), le club florentin a écopé de la plus lourde sanction. Il supporte d'autant moins facilement cette situation que jamais la direction n'a avoué une quelconque culpabilité. Psychologiquement, cette sanction est difficile à assumer. C'est ainsi que le coach Cesare Prandelli explique le départ raté de son équipe. Sans ce scandale, la Fiorentina aurait joué la Ligue des Champions car Prandelli a effectué du bon travail lors de sa première saison à Florence. L'année précédente, il avait rompu son contrat à l'AS Rome pour soigner son épouse. La Fiorentina a terminé quatrième le dernier championnat. Depuis, elle a une équipe encore mieux équilibrée. Elle n'a perdu qu'un seul de ses piliers, le médian international Stefano Fiore, qu'elle a remplacé par un autre international, Fabio Liverani (ex-Lazio). Tout l'entrejeu est neuf, suite au transfert de Manuel Blasi (Juventus) et de Massimo Gobbi (Cagliari). La Fiorentina est également meilleure en attaque. L'espoir bulgare Bojinov a certes rejoint la Juventus mais La Fiorentina en a trouvé un meilleur, l'international roumain Adrian Mutu, qui n'avait pu s'imposer dans l'équipe de base, bien huilée, de la Juventus, une fois sa suspension purgée. Le président et propriétaire Diego Della Valle a consenti un effort particulier pour conserver son capitaine, champion du monde, Luca Toni. Meilleur buteur de la Série A en mai passé avec 31 buts, dont seulement deux penalties, Toni était courtisé par l'Inter. Il souhaitait partir mais la Fiorentina a donc trouvé de bons arguments pour le convaincre de rester et de l'aider. Della Valle et les autres administrateurs ont investi 30 millions d'euros. Les joueurs sont donc placés sous pression, d'autant qu'ils sont déjà éliminés de la Coupe d'Italie, la seule épreuve qui leur aurait permis d'obtenir cette saison un ticket européen. LUCA PANCALLI (42 ans) est le nouveau commissaire extraordinaire de la fédération. Vice-président du comité olympique italien, il était une des grandes promesses du pentathlon moderne lorsque, en 1981, il a été victime d'un grave accident lors de l'épreuve d'équitation qui lui a valu la paralysie des membres inférieurs et partielle des membres supérieurs. Il se recycla en natation et nagea aux jeux paralympiques et mondiaux handis, y décrochant respectivement 16 et 10 médailles. Mais s'il a été appelé à remplacer le démissionnaire GuidoRossi, devenu président de Telecom Italia, c'est parce qu'il est avocat de formation et spécialisé dans le droit des sportifs. FrancescoSaverioBorrelli, qui était devenu chef du service enquête le 23 mai, a démissionné de son poste. PATRICK VIERA : après s'être fait exclure lors du premier match de Ligue des Champions, le médian interiste a reçu deux cartons jaunes à Rome. Cela lui a valu trois matches de suspension parce que le second avertissement lui avait été adressé pour propos injurieux à l'égard de l'arbitre. LUCA TONI, exclu à la 92e du match contre Parme, a été innocenté. Les images ont démontré que l'attaquant de la Fiorentina n'avait pas donné de coup de coude au visage du défenseur adverse, MassimoPaci. Ce dernier a écopé de deux matches de suspension pour comportement antisportif. FRANCESCO FLACHI ET MORIS CARROZZIERI ont été suspendus pour deux mois. L'attaquant de la Sampdoria et le défenseur de l'Atalanta ont été condamnés pour avoir tenté d'avoir des nouvelles sur l'issue de rencontres afin de permettre à de tierces personnes de parier à coup sûr. G. FOUTRÉ