équipe type 4-4-2 Gardien

Une fois de plus, JurgenSierens a été un des piliers de l'équipe. Il a préservé ses filets une fois au premier tour, cinq fois d'affilée au second, de la 25e à la 29e journée.
...

Une fois de plus, JurgenSierens a été un des piliers de l'équipe. Il a préservé ses filets une fois au premier tour, cinq fois d'affilée au second, de la 25e à la 29e journée. Les transferts hivernaux JérémyHuyghebaert (arrière gauche) et MladenLazarevic (dans l'axe à côté de DamirMirvic) sont des renforts, AnthonyVan Loo a connu des hauts et des bas après sa longue absence et le placement d'un défibrillateur. Vincent Provoost a été le meilleur transfert estival, le capitaine StefaanTanghe a raté un tiers des matches suite à des blessures, IvanPerisic a été la révélation de l'équipe. L'expérience d ' ArturoTen Heuvel a été précieuse. Sherjill Mac Donald a fait impression et à plusieurs reprises, il a également fait la différence. MamaDissa, auteur de quatorze buts la saison précédente, n'a trouvé le chemin des filets qu'à quatre reprises durant ce championnat. Transféré en hiver de West Bromwich Albion, il a une large part dans la renaissance de Roulers, par ses actions individuelles et ses buts. Entre-temps, il a signé pour le Germinal Beerschot. Arrivé en avril de Belgacom TV, il a transféré treize joueurs puis, en juillet, à la surprise générale, il est retourné à la chaîne TV. Le noyau qu'il a composé a glané dix points au premier tour. Au second, aucun de ses éléments n'était encore titulaire. 10e journée Après le 2/27 réalisé sous la férule de Dirk Geeraerd, Roulers gagne son premier match dirigé par Dennis van Wijk : 1-2 à Malines. 17e journée Roulers clôture le premier tour par un revers 4-3 au Cercle. A mi-parcours, le club est dernier avec dix unités, quatre de moins que l'avant-dernier. 30e journée Trois succès 1-0 de suite contre Malines, Tubize et Genk peuvent permettre à Roulers de rejoindre la 14e place, mais il s'incline face à Dender (3-1), un rival direct. Notre départ a été dramatique : 2 sur 27. Pareil départ vous poursuit toute la saison. La préparation avait déjà été très mauvaise. Quand vous êtes battu par Deinze et Waasland, des clubs de D2, vous vous rendez compte que vous êtes mal en point. Les transferts ont été décevants. Il y avait trop de joueurs et surtout trop du même niveau pour former une bonne équipe. Il est difficile de travailler avec 31 footballeurs. Après un 2 sur 27, il fallait agir. Il a fait souffler un vent nouveau, ce qui a déjà été positif. Chaque semaine, avec un noyau de 31 joueurs, il faut en décevoir vingt. Pour gérer cela, il faut être dur. Nous avons reçu une injection de qualité pendant le mercato. Si nous avions joué le premier tour comme le second, nous serions sauvés. Nous avons eu l'occasion d'assurer notre maintien mais à ce moment, nous avons traversé une mauvaise passe. Nous devons pouvoir gagner le tour final si la mentalité reste bonne, même dans le chef des joueurs qui vont nous quitter, car sur le plan qualitatif, nous sommes supérieurs aux équipes de D2. Dennis van Wijk, partisan de la ligne dure, a remplacé Dirk Geeraerd après neuf journées. Il a exigé et obtenu les pleins pouvoirs sportifs, au poste d'entraîneur et de directeur technique. Roulers comptait alors deux points sur 27. Il a entamé son mandat par un succès 1-2 à Malines mais s'est incliné face à Tubize la semaine suivante. A la trêve, avec dix points sur 51, Roulers n'était plus qu'un oiseau pour le chat mais Van Wijk a bien travaillé : avec sept transferts, il a procédé à l'injection de qualité nécessaire pour éviter une rétrogradation directe. Reste maintenant à savoir si le tour final sera le haut fait ou le fond du trou de la saison. MOYEN : Spectateurs Stagnation. Le nombre d'abonnements est en baisse, le nombre de billets en augmentation. La moyenne dépasse les 5.500 spectateurs. MAUVAIS : Encadrement Le club a changé de président, de manager sportif, d'entraîneur principal, d'entraîneur des gardiens et de manager commercial au cours de la saison. L'arrivée du manager sportif Wim De Coninck a été mal réglée : sans contrat, il a pu partir du jour au lendemain, en pleine préparation. MAUVAIS : Spectacle Roulers a disputé quelques matches spectaculaires à domicile, au second tour, mais globalement, le plaisir n'a pas été au rendez-vous. BON : Finances Le budget est passé de 5,5 à 6,4 millions d'euros. MAUVAIS : Intégration Roulers a embauché 24 joueurs. Cela ne lui a pas permis d'échapper aux playoffs. Les transferts hivernaux ont été bien meilleurs que les estivaux. par Christian Vandenabeele