LES Statistiques

JOUEURS UTILISéS : Beloufa (16), Besengez (5), Chantry (1), Charlet (13), Claeys (10), Coulibaly (2), Cousin (6), De Vleeschauwer (11), Dimbala (16), Grégoire (17), Hempte (5), Lecomte (12), Lorenzi (16), Magro (9), Martic (10), Martin (1), Noukeu (15), Sanchez D'Avolio (6), Schaessens (9), Soumaré (4), Teklak (13), Vandendriessche (17), Zewlakow (15).
...

JOUEURS UTILISéS : Beloufa (16), Besengez (5), Chantry (1), Charlet (13), Claeys (10), Coulibaly (2), Cousin (6), De Vleeschauwer (11), Dimbala (16), Grégoire (17), Hempte (5), Lecomte (12), Lorenzi (16), Magro (9), Martic (10), Martin (1), Noukeu (15), Sanchez D'Avolio (6), Schaessens (9), Soumaré (4), Teklak (13), Vandendriessche (17), Zewlakow (15). BUTEURS : Claeys (1), Dimbala (5), Grégoire (1), Lecomte (1), Lorenzi (2), Martic (1), Noukeu (3), Sanchez D'Avolio (2), Schaessens (1), Zewlakow (8). ASSISTS : Charlet (1), Cousin (1), De Vleeschauwer (1), Dimbala (4), Grégoire (6), Lorenzi (2), Martic (1), Noukeu (1), Sanchez D'Avolio (2), Zewlakow (3). CARTES JAUNES : 37 CARTES ROUGES : 3 PENALTIES : 1 pour (1), 2 contre (2). CORNERS : 62 pour, 78 contre. FAUTES : 346 commises, 253 subies. Sur l'ensemble du premier tour, le défenseur international algérien s'est montré le plus régulier. Il fut la clef de voûte de l'axe central lorsque l'Excel resta cinq journées consécutives sans concéder le moindre but de plein jeu, en début de championnat, et demeura par la suite une pièce maîtresse par son placement, sa rapidité et son sens de l'anticipation.Il était censé apporter toute son expérience à une équipe fortement rajeunie. Mais il ne s'est jamais adapté. Au-delà des problèmes physiques rencontrés, Marc Schaessens a constaté que sa vision du football ne correspondait pas à celle de son entraîneur. De commun accord, le club et le joueur ont décidé de mettre prématurément un terme à leur collaboration. Ce premier tour n'a pas été facile, mais on s'y attendait dans la mesure où l'on avait laissé partir trois joueurs très importants. Et un quatrième, Steve Dugardein, s'en est encore allé alors que la préparation avait déjà débuté. Malgré cela, on a trouvé la stabilité juste à temps pour l'ouverture du championnat. On a très bien commencé, peut-être trop bien. Quand est arrivé le moment de la confirmation, on est entré dans une période de vaches maigres. Le doute s'est installé. D'aucuns ont attribué cette mauvaise passe à l'arrivée d'un nouvel entraîneur, à l'instauration d'un nouveau système de jeu, à la différence de niveau qui existait entre les anciens du club et les jeunes transfuges. Il faut bien cerner les objectifs de notre politique de transferts : les engagements visaient surtout à rééquilibrer l'effectif sur le long terme. Les nouveaux devaient renforcer le noyau, pas l'équipe. Au départ, c'était surtout aux joueurs d'expérience restés au bercail qu'il incombait de hausser leur niveau de jeu. Ce qu'ils ont fait lors des cinq premiers matches. Ces dernières semaines, alors que certains anciens sont sur la touche, d'autres ont retrouvé confiance et l'équipe a opéré un redressement avec plusieurs jeunes. C'est très encourageant, et je suis finalement très satisfait de notre bilan chiffré, qui dépasse les 20 points à mi-parcours. Je regrette simplement qu'en raison de diverses circonstances, je ne puisse pas concrétiser pour l'instant le travail de détection qui a été effectué alors que, personnellement, je suis prêt avec l'accord de plusieurs joueurs d'avenir qui ont envie de venir. (D. Devos)