équipe type 4-5-1

Gardien
...

Gardien Boubacar Copa a gagné des points et a été un gage de sérénité. Pendant la CAN et sa blessure, l'Ivoirien, qui a appris à jouer plus sobrement, a été remplacé par JugoslavLazic. Fort sur sa ligne, celui-ci communique trop peu et manque encore de présence dans le rectangle. Défense Sadou Panandetiguiri, apte à jouer à gauche comme à droite, a soufflé le chaud et le froid. FrédéricDupré a atteint un niveau satisfaisant mais a eu besoin de temps. OlivierDoll et JoaoCarlosChaves ont formé un bon verrou. HassanEl Mouataz est dur et rapide mais trop peu offensif. Entrejeu Nebosja Pavlovic est idéal à la récupération mais brouillon à la relance. Tiko est resté anonyme. KillianOvermeire obtient un meilleur rendement dans l'axe que sur le flanc. MarioCarevic a parfois fait admirer sa technique de frappe, AboubacarMbayo reste redoutable en mouvement. Attaque Boban Jancevski n'a rien fait, PatiyoTambwe n'a pu conserver son pic de forme. OmerGolan, le transfert le plus coûteux de l'histoire du club, a été accueilli à cor et à cri. On le prétendait meilleur que MilanJovanovic, mais il n'a jamais justifié ce statut. L'élégant Brésilien a augmenté le potentiel footballistique de la défense, aux côtés du plus puissant Olivier Doll. Il a démontré cette saison qu'il était prêt pour l'élite belge ou l'étranger car jamais il n'a déçu dans les affiches. Seul problème : il coûterait trois millions. Les Waeslandiens ont versé 150.000 euros pour l'attaquant marocain, international qui jouit d'un respect considérable dans son pays pour son sens du but et les trophées gagnés dans le passé. Le grand avant-centre n'a guère trouvé le chemin du but adverse. Il a l'air usé et nonchalant. Il a en outre souffert de nombreuses blessures.19e journée Anderlecht se heurte à une solide organisation défensive, à Daknam. Le score reste vierge. 26e journée Après trois matches sans avoir marqué, Lokeren arrache un succès capital contre Dender (1-0). C'est sa première victoire depuis le 20 octobre 2007. 29e journée Genk joue son va-tout. Lokeren le bat 2-3 par son habile stratégie. 30e journée Le Standard, champion, réalise un nul blanc à Lokeren, au terme d'un match dépourvu de rythme. OlivierDoll sauve la mise à maintes reprises. Comme la saison passée, Lokeren est le champion des matches nuls. Qu'est-ce que cela signifie ? Que nous possédons une bonne organisation défensive mais que notre volonté de gagner n'a pas suffi assez souvent, faute de marquer assez. Ce n'est pas un reproche que j'adresse aux attaquants mais un constat. Même sur les phases arrêtées, nous n'avons pas été assez dangereux. Vous avez échappé de peu à la rétrogradation l'année dernière. Cette fois, vous n'avez pas eu de problèmes. Est-ce un soulagement ? Oui car je savais que nous vivions une saison de transition. Il nous fallait donc assurer notre maintien le plus vite possible. Je suis content que le groupe soit plus soudé. Tout le monde a tiré sur la même corde, a parlé d'une même voix. Notre vision commune a été plus positive. Nous avons atteint notre objectif et n'avons plus toléré de manifestation d'individualisme. Georges Leekens a remis de l'ordre et jeté les jalons de l'avenir proche. João Carlos Pinto Chaves ne participera pas à cet avenir ? Il faut lui gréer ce transfert car il a vraiment émergé cette saison. Nous devons lui chercher un remplaçant mais aussi un joueur qui a l'intelligence et la technique du meneur qu'était Runar Kristinsson. Un homme capable de ralentir ou d'accélérer le jeu, de conserver le ballon et de servir les attaquants. Cette année, nous avons péché par excès d'enthousiasme et d'impulsivité. On n'apprend pas de grimace à un vieux singe : Georges Leekens a été confronté à des ruines à Lokeren. La cellule de scouting n'est pas bien organisée - le directeur sportif, Willy Verhoost règle la plupart des transferts - et il a reçu un noyau assez faible. Fidèle à ses habitudes, il a d'abord mis en place une solide organisation défensive. L'expérience de BoubacarCopa, OlivierDoll et JoaoCarlosChaves lui a été précieuse. Il y a ajouté sa propre ruse. Sur le plan offensif, par contre, l'impuissance de BobanJancevski, embauché comme avant-centre, l'a exaspéré. Leekens n'avait pas de finisseur patenté, ce qui s'est traduit par une inefficacité dramatique devant le but et un nombre record de matches nuls. La saison prochaine, l'entraîneur espère poursuivre le développement de l'équipe. SPECTATEURS (moyen) Lokeren consolide son assistance grâce aux visites du Standard et de Malines, et atteint le cap des 6.000 personnes. Endéans les trois ans, le club veut atteindre les 9.000 grâce à un ambitieux projet. Le nombre d'abonnements a diminué de 15 % et est de 2.500. ENCADREMENT (bon) Georges Leekens professionnalise l'encadrement. Il espère pouvoir embaucher un team-manager. Il a déjà étoffé la cellule de scouting et engagé un responsable des analyses vidéo. SPECTACLE (mauvais) Les matches ont souvent été assoupissants, Lokeren n'étant pas percutant en attaque. FINANCES (moyen) Le déficit d'exploitation est minime, les gains commerciaux compensant les pertes sportives. Lokeren veut augmenter son budget, actuellement de 5,7 millions. La moitié du stade va être rénovée. De nouvelles tribunes vont être érigées derrière les buts. INTÉGRATION (moyen) Dupré et Carevic ont convaincu, Tiko et Muharemovic, comme le duo Golan- Pavlovic, peuvent faire mieux et gagner en régularité, Maazou est jeune et a besoin de temps, Leandro a gagné en expérience par ses entrées au jeu. Ratés : Jancevski, Yali Yali, Salombo et Sakhopar Frédéric Vanheule