Plus réguliers en déplacement. LES Statistiques

JOUEURS UTILISéS : Balaban (15), Blondel (7), Butina (17), Ceh (14), Clement (11), Cornelis (9), De Cock (9), Englebert (16), Gvozdenovic (10), Lange (17), Maertens (10), Roelandts (4), Rozehnal (11), Saeternes (2), Serebrennikov (4), Simons (14), Spilar (5), Stoica (6), Van Der Heyden (15), Van Tornhout (7), Verheyen (16), Victor (15).
...

JOUEURS UTILISéS : Balaban (15), Blondel (7), Butina (17), Ceh (14), Clement (11), Cornelis (9), De Cock (9), Englebert (16), Gvozdenovic (10), Lange (17), Maertens (10), Roelandts (4), Rozehnal (11), Saeternes (2), Serebrennikov (4), Simons (14), Spilar (5), Stoica (6), Van Der Heyden (15), Van Tornhout (7), Verheyen (16), Victor (15). BUTEURS : Balaban (9), Blondel (1), Ceh (4), Cornelis (2), Englebert (4), Gvozdenovic (1), Lange (5), Simons (6), Stoica (1), Van Der Heyden (1), Van Tornhout (2), Verheyen (6), Victor (3). ASSISTS : Ceh (7), Cornelis (4), Lange (5), Maertens (1), Simons (1), Van Der Heyden (3), Van Tornhout (1), Verheyen (4). CARTES JAUNES : 17 CARTES ROUGES : 2 PENALTIES : 6 pour (6), 1 contre (1). CORNERS : 96 pour, 63 contre. FAUTES : 228 commises, 294 subies. Timmy Simons ou les buts de Bosko Balaban ? Ou encore Tomislav Buti-na ? Nastja Ceh ! Il a mûri, physiquement et mentalement. Il est important pour la circulation et la conservation du ballon, les passes en profondeur et les buts de la deuxième ligne. Un atout sur les phases arrêtées. Il a marqué de beaux buts, en Belgique et en Coupe d'Europe. Le Roumain a encore moins joué qu'avant. Reçoit-il trop peu de chances ou ne les mérite-t-il pas ? Trop de concurrence pour trop peu de force mentale ? Un gros contrat pour un maigre rendement, une carrière dans une voie sans issue. Il a besoin d'un entraîneur qui l'apprécie. Y en aura-t-il un ? Qui ? Et quand ? Nous avons pris beaucoup de points. C'est ma cinquième saison et nous n'avons fait mieux que la première. Nous sommes plus réguliers en déplacement qu'au premier tour de l'an passé. Nous avions alors perdu des matches importants. Si nous sommes meilleurs, c'est grâce à un ensemble de facteurs. Tout est possible quand on est dans une spirale positive. Nous n'avons pas déploré trop de blessures ni de suspensions et nous avons été en mesure de pallier l'un ou l'autre forfait. Nous avons marqué beaucoup de buts mais, surtout, nous en avons encaissé peu. La concurrence, âpre, qui sévit en défense, est positive. Nous avons souvent joué avec les mêmes éléments. Tomislav Butina a certainement sa part dans notre succès. Après un an, il s'est adapté. Suite aux départs d' Andrés Mendoza, Bengt Saeternes et Tim Smolders, il fallait à tout prix que Bosko Balaban soit en forme et se manifeste. Nous avions besoin de ses qualités mais nous n'avons pas encore vu le meilleur Balaban. Le contraire eût été impossible : après une indisponibilité aussi longue, il faut plus d'un semestre pour retrouver son meilleur niveau. A la fin, comme je le craignais, on a constaté que nous n'avions pas assez d'attaquants. Que pouvons-nous améliorer ? Tout mais nous allons peut-être jouer encore mieux au second tour en prenant moins de points. Nous devons rester concentrés et réguliers. C'est l'essentiel . (C. Vandenabeele)