équipe type 4-3-3 Gardien

DanielZitka a été titulaire toute la saison et il a une large part dans le sacre d'Anderlecht. Hormis un remplacement pour applaudissements, il n'a raté qu'une mi-temps, à Gand : blessé, il est resté au vestiaire et DavySchollen l'a remplacé. Celui-ci a également disputé le match de Ligue des Champions à Lille. Il était en concurrence avec SilvioProto pour le poste de deuxième gardien.
...

DanielZitka a été titulaire toute la saison et il a une large part dans le sacre d'Anderlecht. Hormis un remplacement pour applaudissements, il n'a raté qu'une mi-temps, à Gand : blessé, il est resté au vestiaire et DavySchollen l'a remplacé. Celui-ci a également disputé le match de Ligue des Champions à Lille. Il était en concurrence avec SilvioProto pour le poste de deuxième gardien. Anderlecht a disputé un tiers du championnat avec le trio YvesVanderhaeghe-Bart Goor-Lucas Biglia (Meilleur Jeune Pro). Une fois guéri, Mark De Man a remplacé Vanderhaeghe mais Biglia, Ahmed Hassan et Goor ont rapidement formé un trio inséparable. En fin de saison, Jelle Van Damme a été bon à la place de Goor, blessé. A droite, AnthonyVanden Borre a disparu de la scène. Cette ligne n'a été au complet qu'en janvier, grâce à l'arrivée de MarcinWasilewski. L'arrière gauche OlivierDeschacht et le défenseur central RolandJuhasz, ont reçu le soutien de NicolasPareja, qui a évolué dans l'axe avec le Hongrois ou De Man. Quand Deschacht a glissé vers l'axe, Van Damme a repris son poste sur le flanc. Vercauteren a aligné trois avants. En l'absence de NicolasFrutos, il a repris MéméTchité (Footballeur Pro de l'Année)avec sur les flancs, MbarkBoussoufa et Hassan. Frutos a repris sa place au centre-avant, flanqué de Tchité et Boussoufa. MboMpenza n'a joué que sporadiquement. DieumerciMbokani a été méritant. Réserve de Silvio Proto la saison précédente, Daniel Zitka est devenu le numéro un incontesté. Tout au long de la saison, il a gagné des points et ce n'est pas un hasard si la défense du Sporting a toujours figuré parmi les plus solides. Il est le gardien de l'Année. A la Fiorentina, il devra prouver qu'il est vraiment le grand talent qu'on pensait mais que nul n'a plus vu cette saison. AnthonyVanden Borre piétine depuis un an. Suite à l'arrivée de MarcinWasilewski à l'arrière droit, il a complètement disparu de l'équipe. 8e journéeAnderlecht est étonnamment battu 1-4 par Genk : il connaît son concurrent pour le titre. 21e journéeUn Sporting attentiste, mené 2-0 par un Club enthousiaste, revient miraculeusement à 2-2. 28e journéeAnderlecht remporte aisément le choc contre le Standard (1-0) et prend la tête du classement. 33e journée6-0 contre le Brussels : le 29e titre est dans la poche.Notre match de Coupe contre Genk. Nous lui avons infligé un sérieux coup au moral. Il le nie mais une semaine après, il a essuyé un nouveau revers à Mons. C'est alors que nous avons refait notre retard sur les Limbourgeois. Peu de choses. Nous avons répondu aux attentes. On nous avait proclamé candidat au titre et nous avons honoré ce statut. Nous n'avons pas toujours développé un beau football mais nous avons été présents dans les moments importants. Nous avons parfois été irréguliers. L'élément positif ? Au second tour, nous avons eu une excellente défense, sur laquelle compter. Et devant, des hommes qui ont le sens du but, évidemment. Nous pouvions aisément pallier le forfait de l'un ou l'autre. Le suspense a été plus long car Genk a tenu bon. L'année dernière, nous avons lutté contre le Standard jusqu'à la dernière journée mais la pression des médias était quand même moindre. On guettait vraiment ce dernier match à Mons, pour voir si nous n'allions pas échouer. Nous avons évité le piège. J'ai connu de bons et moins bons moments. Je suis globalement satisfait, même si j'aurais pu mieux faire. Je me sens encore très bien, physiquement et mentalement, apte à jouer encore un an à ce niveau.L'entraîneur a bien tenu sa palette d'individualités. En revanche, il lui a fallu un certain temps pour trouver le bon équilibre entre sa pléthore d'éléments offensifs et ses quelques défenseurs. Trop souvent, au premier tour, Frankie Vercauteren a répété que les tâches n'avaient pas été accomplies comme il l'avait demandé. Même dans les moins bons moments, il n'a pas pu se plaindre de la force mentale de son équipe, ses joueurs étant, selon ses propres termes, très disponibles. Fin février, après l'arrivée d'un arrière droit, toutes les pièces du puzzle se sont imbriquées et Vercauteren a joué en 4-3-3 avec une occupation pratiquement inchangée de semaine en semaine. La défense n'a rien lâché, AhmedHassan a été le chef d'orchestre, NicolasFrutos et Mémé Tchité se sont chargés des buts. 23.680 spectateurs il y a deux ans, 24.090 la saison passée, 24.678 cette fois : la progression est constante. L'assistance la plus maigre a été enregistrée en janvier, contre St-Trond : 24.119 spectateurs. Anderlecht avait déjà embauché une personne pour s'occuper des Argentins, il a eu la même attention à l'égard d' AhmedHassan et de MarcinWasilewski. Jusqu'à la visite de Charleroi, les supporters ont été déçus par le spectacle offert. Le public n'a été gâté qu'en fin de saison. Grâce aux rentrées de la Ligue des Champions, le Sporting a pu s'offrir MbarkBoussoufa (3,5 millions d'euros) sans mettre en péril son budget de 29 millions. Des nouveaux, seul CristianLeiva a été décevant. Hassan, Lucas Biglia, Nicolas Pareja, Tchité et Wasilewski ont été autant de réussites. Boussoufa n'a pas répondu aux attentes mais a travaillé pour l'équipe. JelleVan Damme et DieumerciMbokani ont terminé en boulets de canon. MaxVon Schlebrügge a trop peu joué. par Geert Foutré