Preud'homme est une star

Stéphane Pauwels : En tant qu'entraîneur, il a vraiment tout pour être un grand. C'était pourtant l'homme providentiel pour l'Union belge. Je ne cesserai de le répéter. Il a une très grande connaissance du foot belge et international. Il connaît bien le terrain, a un carnet d'adresse et est capable de gérer des dossiers sérieux. En ce qui concerne le Standard, c'est super ce qui se passe. S'il continue de la sorte, il partira un jour au Portugal. Là-bas, c'est une star. Mais, je me répète, je suis vraiment déçu qu'il n'ait pas pu présider l'Union belge. Des anciens joueurs tels que Marc Wilmots et Enzo Scifo sont totalement ignorés. Ce qu'il réalise actuellement avec des gamins est fantastique. En plus, l'équipe joue bien. Il sait gérer un groupe et le fait qu'il soit polyglotte l'aide énormément dans sa tâche. De toute façon, c'est un enfant du club. Qui aurait pu faire mieux que lui ? C'est LA personnalité du foot belge. Il l'incarne véritablement ! Il avait de grands projets pour la Belgique. Il aurait formé un fantastique duo avec Roger Vanden Stock. C'est très dommage. Je suis déçu parce qu'il avait plein de projets. C'est lui qui a ch...

Stéphane Pauwels : En tant qu'entraîneur, il a vraiment tout pour être un grand. C'était pourtant l'homme providentiel pour l'Union belge. Je ne cesserai de le répéter. Il a une très grande connaissance du foot belge et international. Il connaît bien le terrain, a un carnet d'adresse et est capable de gérer des dossiers sérieux. En ce qui concerne le Standard, c'est super ce qui se passe. S'il continue de la sorte, il partira un jour au Portugal. Là-bas, c'est une star. Mais, je me répète, je suis vraiment déçu qu'il n'ait pas pu présider l'Union belge. Des anciens joueurs tels que Marc Wilmots et Enzo Scifo sont totalement ignorés. Ce qu'il réalise actuellement avec des gamins est fantastique. En plus, l'équipe joue bien. Il sait gérer un groupe et le fait qu'il soit polyglotte l'aide énormément dans sa tâche. De toute façon, c'est un enfant du club. Qui aurait pu faire mieux que lui ? C'est LA personnalité du foot belge. Il l'incarne véritablement ! Il avait de grands projets pour la Belgique. Il aurait formé un fantastique duo avec Roger Vanden Stock. C'est très dommage. Je suis déçu parce qu'il avait plein de projets. C'est lui qui a choisi René Vandereycken. Je crois que ce dernier aurait fait des choix différent s'il avait été chapeauté par Preud'homme. Mais bon, c'est comme ça ! Il faut tourner la page. Le Standard va certainement jouer le titre. Il développe le meilleur jeu. Le noyau est de qualité. Ils sont parvenus à conserver Milan Jovanovic. C'est une très bonne chose. Le recrutement a été bon. Dieumerci Mbokani et Grégory Dufer sont de véritables renforts. Sans oublier Jonathan Walasiak. Mais le noyau est un peu court. On note quand même la différence de recrutement par rapport à Anderlecht. Là-bas, Frankie Vercauteren n'a rien à dire... Au Standard, c'est différent et cela se voit sur le terrain. Stéphane Pauwels : Johan Vermeersch a de nouveau misé sur des jeunes. Les transferts ne sont pas vraiment des réussites et il y a beaucoup de blessé dont Mickael Citony, Richard Culek et Flavien Le Postollec. Le seul véritable renfort, c'est Eric Deflandre, encore un très bon joueur. C'est un patron qui sait taper du poing sur la table quand ça ne va pas. Le Brussels a beaucoup de facteurs contre lui. Ils vont devoir se battre pour se maintenir. J'en ai d'ailleurs parlé récemment avec Deflandre qui était très étonné par mon point de vue. Ils doivent maintenant prendre un maximum de points le plus rapidement possible et je crois plus en Dender et Roulers comme descendants. Dans l'absolu, le Brussels n'est pourtant pas une équipe faible. Ils leur manquent juste de chance. Avec un onze complet, ils peuvent être redoutables. Il ne faut donc pas assassiner le club. On ne peut pas les juger maintenant. C'est difficile pour Albert Cartier d'entraîner dans ces conditions. C'est vraiment un bon entraîneur et cela ne sert à rien de remettre en cause ses qualités. Son président prend évidemment beaucoup de place. Dimitri Mbuyu et Cartier semble accepter leur traitement mais il faudrait dire à Johan qu'il est envahissant. Surtout que, malgré les apparences, c'est un homme de dialogue. Il est possible de le tempérer. Grâce à Cartier et Mbuyu, l'ambiance est restée bonne au sein du club... car ce n'est pas facile de bosser pour le Brussels. Ce n'est pas un club qui a de grands moyens. Stéphane Pauwels : Ferrera est parti en Grèce et cela semble fonctionner. Signer à Bruges n'était pas une erreur bien qu'il n'est pas évident d'entraîner un tel club quand on est francophone. Une chose est sûre : il n'a pas été aidé. Jacky Mathijssen ne fait pas un boulot exceptionnel mais le recrutement a été bon. Ferrera n'avait pas les mêmes outils et il y a beaucoup de paramètres qui entrent en compte dans la réussite d'un entraîneur. Comme la communication, qui fait défaut à Emilio. Tout le monde ne peut évidemment pas être comme Georges Leekens... Stéphane Pauwels : C'est un bon joueur mais il a montré ses limites tant à la Coupe du monde qu'avec Newcastle. C'est chouette qu'il soit revenu en Belgique. C'est un joueur important pour le Standard. Mais il a encore quelques secteurs de jeu à améliorer. Il est encore beaucoup trop lent à se retourner quand il a un opposant direct. Il demeure un joueur du top belge mais il lui manque de la vitesse, de la vivacité et sa relance doit être améliorée. Il est lourd. Il a un gros postérieur ! C'est un défenseur qui joue principalement sur son physique. Il est possible qu'il rebondisse. Mais s'il n'a pas réussi à Metz et à Newcastle, je ne pense pas qu'il percera au plus haut niveau. Il possède une excellente mentalité mais je ne pense pas qu'il soit fait pour un championnat comme la Ligue 1. Son duo avec Mohamed Sarr est très complémentaire. Ce dernier est excellent et beaucoup plus rapide. Il pourra aisément franchir un palier supérieur. Je remarque que lorsqu'on a un étranger qui flambe chez nous, on s'emballe complètement. Comme avec Cyril Théréau par exemple ! On donne plus de crédit aux étrangers. Parfois, on ne se rend même pas compte que l'on a de la qualité chez nous. Olivier Doll est un excellent défenseur. Je le trouve même encore meilleur que Nicolas Pareja. Mais il n'est pas étranger, donc on ne lui fait pas autant confiance. C'est vraiment bizarre. On fait venir un mec comme Jan Polak qui ne vaut pas son prix. Le box-to-box est maintenant dans la boîte. On a le même phénomène avec Fabien Camus. Charleroi n'a eu de cesse de répéter que son joueur était suivi par les plus grands clubs d'Europe. Mais il est toujours à Charleroi. On a dit que le PSG, le Werder de Brême et Monaco étaient dessus. Mais on n'a rien vu. De plus, pour Monaco, c'était faux et j'ai dû faire un démenti ( Ndlr : S. Pauwels est scout pour l'AS Monaco). par tim baete - dessins de pad'r