Stoica doit moins garder le ballon

L'an passé, Alin Stoica effectuait son retour en Belgique. Cette opportunité constituait sa dernière chance d'enfin percer au plus haut niveau. D'aucuns estimaient que ce transfert allait échouer mais à force de travail, le Roumain a retrouvé le niveau qui était le sien à Anderlecht. Il a pleinement contribué à l'excellente saison de Gand. Evidemment, Georges Leekens y était pour quelque chose...
...

L'an passé, Alin Stoica effectuait son retour en Belgique. Cette opportunité constituait sa dernière chance d'enfin percer au plus haut niveau. D'aucuns estimaient que ce transfert allait échouer mais à force de travail, le Roumain a retrouvé le niveau qui était le sien à Anderlecht. Il a pleinement contribué à l'excellente saison de Gand. Evidemment, Georges Leekens y était pour quelque chose...Stéphane Pauwels : " Il n'avait plus aucune possibilité de relancer sa carrière mais contre toute attente, Gand lui en a offerte une. Ça passait ou ça cassait ! Il est heureusement parvenu à remettre sa mentalité en question. Leekens l'y a bien aidé. C'est un joueur qui a besoin de dialogue pour être en confiance. Il devra maintenant confirmer avec Trond Sollied. Leekens demandait au Roumain de porter le ballon et aux joueurs de se démarquer. Avec l'entraîneur norvégien, c'est le ballon qui bouge. C'est une autre approche. Il devra donc apprendre à moins garder le ballon. Depuis le début de la saison, il n'a pas joué tout le temps. Sa place de titulaire est donc mise en cause. Sollied évolue avec un milieu récupérateur en la personne de Christophe Grondin. Stoica peut trouver une place dans ce système mais ne jouit plus de la confiance totale de son entraîneur, comme c'était le cas la saison passée. Avec Leekens, l'équipe bétonnait en bloc et jouait le contre. Ce n'est plus le cas. Mais ça marche ! Gand va sûrement jouer le top 3 cette année, voire même le titre. Surtout que Gand ne participe à aucune coupe d'Europe. Sollied récupère aussi le bénéfice du travail de son prédécesseur. Son retour en Belgique n'est pas très étonnant. Il rentre parce que sa femme est Gantoise. Mais bon, il repartira à l'étranger l'an prochain ". Le Nigérian débarquait à Westerlo en provenance du club grec l'Ergotelis d'Héraklion. Le but de ce transfert était de faire oublier Tosin Dosunmu. Inconnu au bataillon, Ogunsoto réalisa une très bonne saison. Cité à un moment au Besiktas, Westerlo va vraisemblablement conserver son attaquant. Stéphane Pauwels : " Cet attaquant est du même calibre que Dosunmu. C'est tout sauf un phénomène. Un bon attaquant pour le championnat belge, c'est tout ! Je ne pense pas qu'il soit apte à évoluer dans un championnat plus huppé. Tout le contraire d'un Gervinho. Celui-ci était suivi par de nombreuses formations françaises et a finalement signé au Mans. Ogunsoto n'a pas de qualités exceptionnelles. Il est correct en tout mais on ne peut pas dire qu'il soit puissant ou fort tactiquement et techniquement. Mais il marque de nombreux buts en Belgique et c'est représentatif du faible niveau de notre championnat ". La saison passée, Cyril Théréau fait un passage éclair mais remarqué à Charleroi. Il signa dans la foulée au Steaua Bucarest. Il déclarait à l'époque : " Je pense être un attaquant assez complet. Je ne suis excellent dans aucun domaine : je ne cours pas spécialement vite, je n'ai pas un jeu de tête extraordinaire, je ne suis pas très costaud. Mais je suis assez fort partout ". Il a réalisé une bonne saison à Bucarest et c'est la raison pour laquelle Anderlecht l'a transféré. Mais c'était une solution de rechange au transfert capoté de François Sterchele. Stéphane Pauwels : " Il y a vraiment quelque chose qui me surprend dans ce transfert. Anderlecht souhaite réaliser de bonnes performances en Ligue des champions mais transfère Théréau. Il n'a joué que quatre rencontres à Charleroi et une vingtaine à Bucarest. Il n'y a inscrit que dix buts. Je ne pense pas qu'il soit si fort que ça. Ce qui me désole encore plus, c'est qu'on laisse filer Gervinho en France. Je n'ose imaginer qu'Anderlecht l'ait transféré pour renflouer les caisses de Charleroi et les remercier de leur victoire face à Genk l'an passé. Les Carolos avaient le droit à un pourcentage en cas de revente du Français par le Steaua. Théréau est à Anderlecht uniquement parce que Raymond Mommens dit que c'est un bon. Il a coûté un peu plus de 2.5 millions. C'est énorme pour un tel joueur. Les clubs français achètent leurs attaquants beaucoup moins chers ! Ce n'est aussi qu'un second choix. Le Sporting aurait dû se montrer plus insistant dans l'affaire Sterchele. Ce dernier a été à Bruges parce qu'on lui a montré qu'on le voulait absolument. Ce qui n'était pas le cas chez les Mauves. Frankie Vercauteren ne lui a pas assuré qu'il serait titulaire. En plus, il lui a dit qu'il évoluerait dans le couloir droit. Ce qui n'est pas sa place. Dommage, parce qu'il était fait pour Anderlecht. Maintenant avec Nicolas Frutos, c'est un peu : un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Je persiste et signe : l'Argentin est beaucoup trop fragile. En plus de cela, on laisse partir Dieumerci Mbokani chez la concurrence. Et il a déjà montré de très bonnes choses. Je ne pense pas qu'il soit moins fort que Théréau. De plus, ils l'ont acheté blessé. On parle d'un problème psychologique mais c'est archi faux ! Il a mal et il s'entraîne avec une douleur. Il devrait presque rester trois ou quatre mois en soins intensifs ! Bref, Anderlecht a fait un recrutement très light en dépensant beaucoup. C'est aussi le cas pour Jan Polak. Le Sporting voulait un fameux box-to-box mais il l'avait en la personne de Walter Basseggio. Polak est un bon joueur et n'est sûrement pas un Tchèque en bois. Mais 3,5 millions d'euros, c'est trop ! Un autre joueur aurait été parfait dans ce rôle, c'est Christophe Grondin. Mais Anderlecht ne souhaite plus vouloir recruter en Belgique. Ils sont encore allés visionner un Argentin. Encore... J'ai l'impression que le recrutement à Anderlecht ne fonctionne que via une seule cellule de scouting. De plus, les décideurs commettent souvent des erreurs. Il faut que l'on m'explique les transferts de Cristian Leiva, Max Von Schlebrügge, Triguinho, ou encore Mbark Boussoufa. " En début de championnat passé, Demba Ba cassait la baraque avec Mouscron. " J'espère obtenir des résultats et prendre du plaisir tout au long de l'année ", affirmait-il. Malheureusement, sa saison ne s'est pas déroulée comme il le souhaitait. Il s'est cassé la jambe mais il a réussi à participer encore à quelques rencontres en fin d'exercice. Cette saison, il semble être en pleine possession de ses moyens et suivi par de nombreux clubs.Stéphane Pauwels : " Demba, c'est moi qui l'ai amené en Belgique. Il est très fort mentalement, comme il le prouve depuis son retour de blessure. Mais il ne doit pas encore partir maintenant. Ça, c'est un joueur pour Anderlecht. Mouscron ne peut absolument pas le vendre dans l'immédiat. Dois-je rappeler que lorsqu'il était blessé, l'équipe était dans les choux. Il a encore une marge de progression immense. Mais il doit encore améliorer son jeu court, ses amorties. Il doit s'affirmer complètement cette saison. Il ne faut pas qu'il fasse la bêtise d'aller en D2 allemande. Je sais qu'actuellement, le Deportivo La Corogne est à fond dessus. C'est un mec qui a un gros potentiel et il se soigne. Ce n'est pas un tordu qui sort en boîte chaque soir. Il sait d'où il vient et il a faim ! Il est très athlétique et a une fantastique patte gauche. Il doit juste encore un peu se muscler. Je lui prédis un avenir à la Jan Koller. Le Tchèque avait d'abord transité par Lokeren et Anderlecht pour atteindre le top avec Dortmund et Monaco. Il doit faire de même et ne pas trop se précipiter. " par tim baete- dessins de pad'r