Jovanovic n'est pas un feu de paille

Les prévisions que Sport/Foot Magazine avait faites à l'égard de Milan Jovanovic se sont révélées justes. La saison passée, nous avions consacré un article aux futures révélations du championnat et l'attaquant faisait partie des élus. Il était encore considéré à l'époque comme un flanc gauche. Nous écrivions : " Les impressions liégeoises sont très positives à l'égard de ce joueur : pro, solide et percutant. (...) Il fut le meilleur joueur du Standard en période de préparation, créant le danger, marquant parfois et cherchant la profondeur lors de ses actions ".
...

Les prévisions que Sport/Foot Magazine avait faites à l'égard de Milan Jovanovic se sont révélées justes. La saison passée, nous avions consacré un article aux futures révélations du championnat et l'attaquant faisait partie des élus. Il était encore considéré à l'époque comme un flanc gauche. Nous écrivions : " Les impressions liégeoises sont très positives à l'égard de ce joueur : pro, solide et percutant. (...) Il fut le meilleur joueur du Standard en période de préparation, créant le danger, marquant parfois et cherchant la profondeur lors de ses actions ". Stéphane Pauwels : " Il a tout d'un attaquant moderne. Il est costaud dans les duels. Et balle au pied, il est très puissant. De plus, c'est un véritable guerrier. C'est certainement le transfert de l'année ! En plus, il a été acquis presque gratuitement. Si le Standard a des ambitions pour la saison prochaine, il est obligé de tout faire pour le garder. C'est un vrai plus pour une équipe. C'est un mec qui est aussi assez technique. Avec Dieumerci Mbokani, il formera un duo d'attaque très complémentaire et compétitif. Et vous pouvez y rajouter Igor De Camargo en supplément ! Je n'ai donc pas l'impression que Sclessin ait absolument besoin de s'attacher les services de François Sterchele. Evidemment, si Jovanovic part, le Liégeois du Germinal Beerschot constitue l'option la plus intéressante. Mais Jovanovic demeure une valeur sûre. Ce n'est pas un feu de paille ce gars ! Ce serait donc l'occasion pour le Standard de travailler pour une fois dans la continuité. Avec Jovanovic, il est paré ". L'an passé, Silvio Proto s'était gravement blessé au genou alors qu'il était titulaire indiscutable. Mais il gardait confiance. " Ma première victoire sera de revenir à mon meilleur niveau ", déclarait-il. " Après cela, je continuerai à me battre pour reprendre mon bien. Passer toute la saison sur le banc ? Je n'ose pas y penser. Je ne sais pas comment je réagirais ". Il faut admettre que le gardien est resté très professionnel. De toute façon, il n'avait pas le choix au vu de la saison exceptionnelle de Daniel Zitka. S'il veut jouer, la seule solution est de partir. A moins qu'Anderlecht ne vende le Tchèque...Stéphane Pauwels : " Je suis vraiment déçu pour Proto. Une chose est sûre : il ne peut pas rester un numéro deux. Il est logique que Zitka reste en place. Proto aurait dû déjà partir. Mais surtout pas en Belgique. Il ne faut pas le prêter à Charleroi. Ce serait une erreur. Le problème de Proto est qu'il tombe un peu dans le confort. Il veut être papa et n'a plus vraiment la rage de vaincre. C'est son côté un peu pantouflard. Frankie Vercauteren lui promet le turnover avec Zitka. Mais c'est de la blague ! Il ne faut absolument pas que Silvio tombe dans un tel système. Il ne jouera plus sinon. Il ne faut pas oublier qu'il demeure le meilleur gardien de Belgique. Il doit jouer. Il a tout à fait sa place dans un bon club français, espagnol ou encore italien. Actuellement, j'ai peur qu'il ne se contente d'être deuxième. Honnêtement, je pensais que le Sporting allait vendre Zitka pour se faire de l'argent et relancer Proto ". La saison dernière, Koen Daerden fut transféré au Club Bruges pour 4 millions d'euros. C'est le joueur le plus cher du football belge. Il déclarait : " C'est surtout le signe que le Club me voulait à tout prix, était prêt à consentir un gros sacrifice pour m'embaucher. Bien sûr, les supporters sont au courant et vont attendre beaucoup de moi, ce qui implique une certaine pression, mais je me concentre sur le jeu ". On peut légitimement affirmer que c'est le transfert raté de l'année : il n'est pas parvenu à s'imposer avec Bruges et son ancien club, Genk, a réalisé une saison exceptionnelle et s'est qualifié pour la Ligue des champions. Stéphane Pauwels : " Le transfert de Daerden a faussé tout le marché en Belgique. Tout le monde devient fou. Bon nombre de joueurs sont surestimés. Les clubs paient beaucoup d'argent sans évaluer la véritable qualité de leur transfuge. Daerden est devenu l'étalon de mesure du marché. J'entends beaucoup de dirigeants qui se réfèrent à son prix pour transférer un nouvel élément. Le médian a certes dû faire face à une immense pression mais il n'est jamais rentré dans le jeu. Il aurait dû rester à Genk ou alors être transféré à Bruges mais pour un autre prix. 4 millions, c'était du délire ! Mais il a du potentiel et un bon état d'esprit. Je suis donc persuadé qu'avec Jacky Mathijssen, il va flamber. Il a l'âme pour réussir à Bruges. Je pense que le Club va être très solide cette saison. Le coach va permettre à ses joueurs de mûrir. Daerden va enfin percer. Car il reste l'un des seuls vrais milieux gauches de talent en Belgique ". Cédric Roussel avait, l'an dernier, décidé de quitter le Standard pour Zulte Waregem. Ensuite, il a choisi de s'expatrier en Italie à Brescia, en D2. Il n'avait jamais vraiment reçu sa chance à Sclessin. " La direction n'a pas été correcte ", affirmait-il. " Jamais je n'ai senti de confiance de sa part ni de respect. Mes six premiers mois ont pourtant été bons. Hormis ma blessure au genou, tout s'est déroulé comme je le voulais. Cette année, je n'ai plus reçu de véritable chance. (...) Il se passe des choses incroyables au Standard. Je l'ai déjà expliqué dans vos colonnes. Le club fait du favoritisme. Mentalement, j'ai très mal vécu ça. Je me suis toujours entraîné d'arrache-pied alors que d'autres pouvaient tout se permettre, voilà comment ça marche à Liège ". Partir du Standard pour Zulte, d'accord. Mais pour après s'isoler dans un club de D2, c'est un peu dommage...Stéphane Pauwels : " Je n'ai vraiment pas compris ce transfert. Je pense qu'il voulait gagner un peu d'argent. Il ne faut pas oublier que c'est un gars qui a beaucoup été blessé dans sa vie privée. Il s'est également remarié. Il a placé ses priorités à un autre niveau. Il avait déjà fait un mauvais choix en partant en Russie, au FC Rubin Kazan. En allant à Brescia, Roussel a aussi fait un choix de vie. L'Italie, ce n'est pas la Russie. Je pense qu'il est aussi parti là-bas pour se ressourcer. Il y a du soleil et de la tranquillité. A Zulte, il a aussi eu la poisse. Il avait failli arrêter sa carrière suite à une commotion cérébrale. Il faut respecter ses choix. Je ne pense pas que sa motivation soit à remettre en cause. Il est juste un peu désabusé. Il y a des joueurs qui sont plus affectés que d'autres et qui au final, privilégient la stabilité ". l par tim baete - dessins de pad'r