Jeudi matin, les Zèbres se sont envolés pour leur stage de quatre jours en Espagne. Avec deux nouveaux entraîneurs dans les bagages : Zoltan Kovac et Mario Notaro, rappelé dare-dare parce qu'il est le seul à posséder le diplôme requis pour entraîner en D1.

Dans l'après-midi, le club a annoncé dans un communiqué que Luka Peruzovic venait compléter le staff en tant que conseiller sportif. Le croate signe donc là son quatrième passage chez les Zèbres après trois séjours en tant qu'entraîneur. "Moustache de velours" s'est laissé convaincre par Abbas Bayat d'aider le Sporting à titre grâcieux.

Mais comme à Charleroi, on doit s'attendre à tout, voilà qu'on ne sait pas qui sera coach principal("On doit définir les rôles", du propre aveu de Notaro). Kovac accompagne le groupe mais ce n'est pas pour autant qu'il a signé un contrat ! On hésiterait encore à lui donner le poste d'entraîneur ou de conseiller technique.

Hier soir à 23h, à la sortie du match Charleroi-Cercle, le club refusait de communiquer le nom du nouvel entraîneur...pour la bonne et simple raison qu'un accord n'avait toujours pas été trouvé avec Kovac et que le président étudiait toujours d'autres pistes. Info ou intox ? On peut en douter car comment peut-on dire qu'on étudie plusieurs pistes quand le choix numéro un s'avère un illustre inconnu.

Depuis quelques saisons, Abbas Bayat est maître dans l'art de dénicher des entraîneurs inconnus sous nos latitudes, en allant, à chaque fois se fournir à l'étranger. Cette fois-ci, il a encore fait plus fort. Zoltan Kovac, 57 ans, officie chez nous mais y est inconnu. Diplômé en langues germaniques, il fut autrefois l'adjoint de Franky Vercauteren (Malines), d'Ariel Jacobs (La Louvière) et de Marc Wilmots (Saint-Trond) et a surtout été actif au sein de la Fédération. Dernier poste en date : l'Union Saint-Gilloise qu'il sauva l'année passée en D3. Peut-il réussir la même mission pour Charleroi en D1 ? A 57 ans, ce Croate de père Hongrois se voit donc proposer son premier challenge en D1. On est bien loin des entraîneurs expérimentés annoncés pour les cinq matchs de la mort contre Eupen.

Hier soir contre le Cercle, on entendait déjà : "Aujourd'hui, on a un aperçu de la D2 : spectacle de D2, ambiance de D2 et...entraîneur de D2."

Stéphane Vande Velde et Pierre Danvoye

Jeudi matin, les Zèbres se sont envolés pour leur stage de quatre jours en Espagne. Avec deux nouveaux entraîneurs dans les bagages : Zoltan Kovac et Mario Notaro, rappelé dare-dare parce qu'il est le seul à posséder le diplôme requis pour entraîner en D1.Dans l'après-midi, le club a annoncé dans un communiqué que Luka Peruzovic venait compléter le staff en tant que conseiller sportif. Le croate signe donc là son quatrième passage chez les Zèbres après trois séjours en tant qu'entraîneur. "Moustache de velours" s'est laissé convaincre par Abbas Bayat d'aider le Sporting à titre grâcieux.Mais comme à Charleroi, on doit s'attendre à tout, voilà qu'on ne sait pas qui sera coach principal("On doit définir les rôles", du propre aveu de Notaro). Kovac accompagne le groupe mais ce n'est pas pour autant qu'il a signé un contrat ! On hésiterait encore à lui donner le poste d'entraîneur ou de conseiller technique. Hier soir à 23h, à la sortie du match Charleroi-Cercle, le club refusait de communiquer le nom du nouvel entraîneur...pour la bonne et simple raison qu'un accord n'avait toujours pas été trouvé avec Kovac et que le président étudiait toujours d'autres pistes. Info ou intox ? On peut en douter car comment peut-on dire qu'on étudie plusieurs pistes quand le choix numéro un s'avère un illustre inconnu. Depuis quelques saisons, Abbas Bayat est maître dans l'art de dénicher des entraîneurs inconnus sous nos latitudes, en allant, à chaque fois se fournir à l'étranger. Cette fois-ci, il a encore fait plus fort. Zoltan Kovac, 57 ans, officie chez nous mais y est inconnu. Diplômé en langues germaniques, il fut autrefois l'adjoint de Franky Vercauteren (Malines), d'Ariel Jacobs (La Louvière) et de Marc Wilmots (Saint-Trond) et a surtout été actif au sein de la Fédération. Dernier poste en date : l'Union Saint-Gilloise qu'il sauva l'année passée en D3. Peut-il réussir la même mission pour Charleroi en D1 ? A 57 ans, ce Croate de père Hongrois se voit donc proposer son premier challenge en D1. On est bien loin des entraîneurs expérimentés annoncés pour les cinq matchs de la mort contre Eupen. Hier soir contre le Cercle, on entendait déjà : "Aujourd'hui, on a un aperçu de la D2 : spectacle de D2, ambiance de D2 et...entraîneur de D2." Stéphane Vande Velde et Pierre Danvoye