"Pour moi, c'était super de ne pas devoir courir trop loin", rigolait Maxime Monfrot. "Maintenant, des copains qui viennent de Waregem ont sans doute pensé autrement. Mais bon... Ces tests sont intéressants dans la mesure où grâce aux analyses, il est possible de corriger des manquements. Les tests indiquent la direction à suivre pour aller plus loin. Après, c'est le mental qui doit faire le reste". Le Nadrinois sera au départ de la 44e 'Étoile de Bessèges (2.1), du 5 au 9 février, avec un nouveau statut de chef de file. "Je me présente systématiquement sur la ligne de départ avec la ferme intention de donner le meilleur moi-même. Disons que le fait d'avoir été nommé chef d'équipe suscite un peu plus d'excitation". Cet été, contrairement aux six dernières années, Monfort ne sera pas au Tour de France. "J'ai été averti avant de signer", reconnait-il. "Je savais donc à quoi je m'engageais. Toutefois il est vrai que j'ai été surpris. Il n'en demeure pas moins que j'ai trois beaux objectifs devant moi: Paris-Nice, la Vuelta et le Giro. Ce n'est pas mal", dit Monfort, 14e et meilleur Belge du Tour en 2013 et 16e en 2012. (Belga)

"Pour moi, c'était super de ne pas devoir courir trop loin", rigolait Maxime Monfrot. "Maintenant, des copains qui viennent de Waregem ont sans doute pensé autrement. Mais bon... Ces tests sont intéressants dans la mesure où grâce aux analyses, il est possible de corriger des manquements. Les tests indiquent la direction à suivre pour aller plus loin. Après, c'est le mental qui doit faire le reste". Le Nadrinois sera au départ de la 44e 'Étoile de Bessèges (2.1), du 5 au 9 février, avec un nouveau statut de chef de file. "Je me présente systématiquement sur la ligne de départ avec la ferme intention de donner le meilleur moi-même. Disons que le fait d'avoir été nommé chef d'équipe suscite un peu plus d'excitation". Cet été, contrairement aux six dernières années, Monfort ne sera pas au Tour de France. "J'ai été averti avant de signer", reconnait-il. "Je savais donc à quoi je m'engageais. Toutefois il est vrai que j'ai été surpris. Il n'en demeure pas moins que j'ai trois beaux objectifs devant moi: Paris-Nice, la Vuelta et le Giro. Ce n'est pas mal", dit Monfort, 14e et meilleur Belge du Tour en 2013 et 16e en 2012. (Belga)