Chaque année, le bureau Sportcal effectue un classement des villes organisant le plus grand nombre d'événements sportifs d'envergure internationale. C'est le fameux Global Sports Cities Index. Il prend en compte les sept années précédentes et les sept suivantes, de 2010 à 2023 pour cette année.

La capitale britannique est tout en haut de la liste pour la cinquième fois d'affilée, notamment grâce aux treize championnats du monde qu'elle a organisés ou va mettre sur pied. Londres est suivie par Rio et Tokyo, qui organise les prochains Jeux Olympiques. Moscou et Doha sont respectivement quatrième et cinquième: la Russie et le Qatar sont friands de grands événements sportifs et organisent les deux prochaines Coupes du Monde de football, entre autres.

Sportcal effectue également un Future Sports City Ranking pour la période 2017-2023. Londres perd sa première place au profit de Tokyo. Budapest, candidate malheureuse aux Jeux 2014 et hôtesse du Mondial de natation l'année prochaine, occupe une surprenante deuxième place devant Doha et Londres. Rio est 150e... On ne peut donc pas parler d'héritage sportif des Jeux.

Par Jonas Creteur

Chaque année, le bureau Sportcal effectue un classement des villes organisant le plus grand nombre d'événements sportifs d'envergure internationale. C'est le fameux Global Sports Cities Index. Il prend en compte les sept années précédentes et les sept suivantes, de 2010 à 2023 pour cette année.La capitale britannique est tout en haut de la liste pour la cinquième fois d'affilée, notamment grâce aux treize championnats du monde qu'elle a organisés ou va mettre sur pied. Londres est suivie par Rio et Tokyo, qui organise les prochains Jeux Olympiques. Moscou et Doha sont respectivement quatrième et cinquième: la Russie et le Qatar sont friands de grands événements sportifs et organisent les deux prochaines Coupes du Monde de football, entre autres.Sportcal effectue également un Future Sports City Ranking pour la période 2017-2023. Londres perd sa première place au profit de Tokyo. Budapest, candidate malheureuse aux Jeux 2014 et hôtesse du Mondial de natation l'année prochaine, occupe une surprenante deuxième place devant Doha et Londres. Rio est 150e... On ne peut donc pas parler d'héritage sportif des Jeux.Par Jonas Creteur