Le joueur de football Logan Bailly, gardien de but actuellement écarté du noyau du Borussia Mönchengladbach, comparaîtra le 7 février prochain devant le tribunal correctionnel de Liège pour y répondre de faits de coups et blessures. Cet international, gardien des Diables Rouges, avait été impliqué dans une bagarre violente à Liège en mai 2008 lors de la fête du titre du Standard.

Le 6 mai 2008 à Liège, alors que le Standard de Liège fêtait le titre de champion qu'il venait d'arracher, Logan Bailly et son frère avaient été impliqués dans une bagarre très violente dans le centre de Liège. La scène s'était déroulée à la "Maison du Peket", à proximité de la Place St-Lambert. Logan Bailly, à l'époque gardien de but du club de Genk, avait été opposé à des supporters de football. Ce soir-là, deux scènes violentes s'étaient déroulées. L'une devant l'établissement, l'autre rue Hors-Château, quelques centaines de mètres plus loin. Logan Bailly avait notamment porté un coup de tête très violent à un de ses adversaires.

Il devra répondre de ces faits devant la 12e chambre du tribunal correctionnel de Liège le 7 février prochain à 9h00. Il ne s'agit pas de la seule scène de bagarre dans laquelle Logan Bailly a été impliqué. Le 29 juin 2008, il avait été au centre d'une bataille entre spectateurs du Festimix de Jupille, un rassemblement musical de 3000 festivaliers. Les services de police avaient été obligés de stopper définitivement le festival après le déclenchement d'une bagarre générale.

Footballeur professionnel, Logan Bailly a fait l'école des jeunes du Standard de Liège et évoluait à l'époque à Genk. Il a ensuite rejoint l'Allemagne et le club du Borussia Mönchengladbach, où il est désormais écarté du noyau pour mauvaises performances. Logan Bailly est aussi Diable Rouge. En 2008, il avait représenté la Belgique aux Jeux olympiques de Pékin avec l'équipe des Espoirs.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Le joueur de football Logan Bailly, gardien de but actuellement écarté du noyau du Borussia Mönchengladbach, comparaîtra le 7 février prochain devant le tribunal correctionnel de Liège pour y répondre de faits de coups et blessures. Cet international, gardien des Diables Rouges, avait été impliqué dans une bagarre violente à Liège en mai 2008 lors de la fête du titre du Standard. Le 6 mai 2008 à Liège, alors que le Standard de Liège fêtait le titre de champion qu'il venait d'arracher, Logan Bailly et son frère avaient été impliqués dans une bagarre très violente dans le centre de Liège. La scène s'était déroulée à la "Maison du Peket", à proximité de la Place St-Lambert. Logan Bailly, à l'époque gardien de but du club de Genk, avait été opposé à des supporters de football. Ce soir-là, deux scènes violentes s'étaient déroulées. L'une devant l'établissement, l'autre rue Hors-Château, quelques centaines de mètres plus loin. Logan Bailly avait notamment porté un coup de tête très violent à un de ses adversaires. Il devra répondre de ces faits devant la 12e chambre du tribunal correctionnel de Liège le 7 février prochain à 9h00. Il ne s'agit pas de la seule scène de bagarre dans laquelle Logan Bailly a été impliqué. Le 29 juin 2008, il avait été au centre d'une bataille entre spectateurs du Festimix de Jupille, un rassemblement musical de 3000 festivaliers. Les services de police avaient été obligés de stopper définitivement le festival après le déclenchement d'une bagarre générale. Footballeur professionnel, Logan Bailly a fait l'école des jeunes du Standard de Liège et évoluait à l'époque à Genk. Il a ensuite rejoint l'Allemagne et le club du Borussia Mönchengladbach, où il est désormais écarté du noyau pour mauvaises performances. Logan Bailly est aussi Diable Rouge. En 2008, il avait représenté la Belgique aux Jeux olympiques de Pékin avec l'équipe des Espoirs. Sportfootmagazine.be, avec Belga