"C'est un rêve qui se réalise, je crois que je ne vais pas dormir de la nuit ", s'est réjoui ce tireur de 31 ans, qui a posé les jalons de sa performance en qualifications (599/600), égalant son record de Belgique, à un point du record du monde.

"Je ne devais pas être qualifié pour Londres. Je devais être prêt pour Rio 2016. Je savais juste que je devenais de plus en plus fort et que je parvenais à être de plus en plus régulier. J'ai tiré un match fantastique en qualification. Je vais seulement commencer à me rendre compte véritablement de mon exploit", a ajouté Lionel Cox, pur amateur face à des tireurs professionnels qui ne font que ça de la journée.

" Je suis un novice dans l'histoire. Je n'arrivais pas trop à trouver le centre de la cible. J'étais ébloui par les lumières au-dessus des tireurs. J'ai tiré assez vite mes balles, mais je fais toujours ça, pour ne pas trop réfléchir. J'ai tenu bon jusqu'au bout dans la finale. C'est d'autant plus un exploit. Je dédie cette médaille à tous ceux qui ont cru en moi depuis 2009. Beaucoup de gens sont surpris de me voir sur le podium. Aujourd'hui, c'était mon jour ! En fait, je n'étais pas du tout stressé. La passion avant tout", a-t-il déclaré après son exploit.

C'est la fête pour la Belgique

Du côté du COIB on jubile : "C'est une médaille qui est extraordinaire, car elle est vraiment inattendue", a expliqué Thierry Zintz, vice-président du Comité Olympique et Interfédéral belge (COIB). "Elle fait surtout beaucoup de bien parce que la pression commençait à monter au sein de la délégation. Lionnel Cox a été sélectionné sur base de ses récents résultats, et l'idée était plutôt de lui permettre d'acquérir de l'expérience pour Rio en 2016." Il n'y aura aucun regret ni aucune discussion autour de sa sélection précoce.

Mais c'est dans son club de tir que la fête bat son plein. Alain Verwimp, président du Carabine Club Amay Thiers, s'étonne de ce bon résultat. "On savait qu'il ferait un très bon score, mais une médaille, c'est inattendu. C'est l'effervescence au club! Nous sommes très fiers de lui."

Sportfootmagazine.be, avec Belga

"C'est un rêve qui se réalise, je crois que je ne vais pas dormir de la nuit ", s'est réjoui ce tireur de 31 ans, qui a posé les jalons de sa performance en qualifications (599/600), égalant son record de Belgique, à un point du record du monde. "Je ne devais pas être qualifié pour Londres. Je devais être prêt pour Rio 2016. Je savais juste que je devenais de plus en plus fort et que je parvenais à être de plus en plus régulier. J'ai tiré un match fantastique en qualification. Je vais seulement commencer à me rendre compte véritablement de mon exploit", a ajouté Lionel Cox, pur amateur face à des tireurs professionnels qui ne font que ça de la journée. " Je suis un novice dans l'histoire. Je n'arrivais pas trop à trouver le centre de la cible. J'étais ébloui par les lumières au-dessus des tireurs. J'ai tiré assez vite mes balles, mais je fais toujours ça, pour ne pas trop réfléchir. J'ai tenu bon jusqu'au bout dans la finale. C'est d'autant plus un exploit. Je dédie cette médaille à tous ceux qui ont cru en moi depuis 2009. Beaucoup de gens sont surpris de me voir sur le podium. Aujourd'hui, c'était mon jour ! En fait, je n'étais pas du tout stressé. La passion avant tout", a-t-il déclaré après son exploit. C'est la fête pour la Belgique Du côté du COIB on jubile : "C'est une médaille qui est extraordinaire, car elle est vraiment inattendue", a expliqué Thierry Zintz, vice-président du Comité Olympique et Interfédéral belge (COIB). "Elle fait surtout beaucoup de bien parce que la pression commençait à monter au sein de la délégation. Lionnel Cox a été sélectionné sur base de ses récents résultats, et l'idée était plutôt de lui permettre d'acquérir de l'expérience pour Rio en 2016." Il n'y aura aucun regret ni aucune discussion autour de sa sélection précoce. Mais c'est dans son club de tir que la fête bat son plein. Alain Verwimp, président du Carabine Club Amay Thiers, s'étonne de ce bon résultat. "On savait qu'il ferait un très bon score, mais une médaille, c'est inattendu. C'est l'effervescence au club! Nous sommes très fiers de lui." Sportfootmagazine.be, avec Belga