Par Marc DEGRYSE

Ce mercredi, Axel Witsel subit son vrai baptême du feu européen avec Benfica, en recevant Manchester United. Il a été super contre Twente aux tours préliminaires, mais on ne parle maintenant plus de la même chose.

Manchester écrase tout dans le championnat anglais, il vient d'enfiler cinq buts à Bolton après en avoir mis huit dans la cage d'Arsenal. Son average de +15 est extraordinaire.

Derrière ces chiffres, il y a Wayne Rooney : il n'a pas seulement travaillé sa coiffure pendant l'été, on dirait qu'il s'est aussi fait refaire les pieds. Je ne m'attends pas du tout au même Man U à Lisbonne.

Sir Alex Ferguson sait contre qui il peut attaquer à fond, et je suis sûr qu'il ne lancera pas son équipe aveuglément vers l'avant face à Benfica. Il y a aura beaucoup de respect pour les Portugais.

Je prévois des Anglais prudents, attentistes, observateurs pendant la première partie du match. Et s'ils voient qu'il y a des possibilités, ils frapperont aux bons moments.

Par Marc DEGRYSECe mercredi, Axel Witsel subit son vrai baptême du feu européen avec Benfica, en recevant Manchester United. Il a été super contre Twente aux tours préliminaires, mais on ne parle maintenant plus de la même chose. Manchester écrase tout dans le championnat anglais, il vient d'enfiler cinq buts à Bolton après en avoir mis huit dans la cage d'Arsenal. Son average de +15 est extraordinaire. Derrière ces chiffres, il y a Wayne Rooney : il n'a pas seulement travaillé sa coiffure pendant l'été, on dirait qu'il s'est aussi fait refaire les pieds. Je ne m'attends pas du tout au même Man U à Lisbonne. Sir Alex Ferguson sait contre qui il peut attaquer à fond, et je suis sûr qu'il ne lancera pas son équipe aveuglément vers l'avant face à Benfica. Il y a aura beaucoup de respect pour les Portugais. Je prévois des Anglais prudents, attentistes, observateurs pendant la première partie du match. Et s'ils voient qu'il y a des possibilités, ils frapperont aux bons moments.