"Marquer un but au Barça, la mission impossible qui attend le PSG", titre Eurosport. Un "défi redoutable", pour l'Equipe. Alors que le Figaro souligne le parfum de crise au Paris Saint-Germain. La presse d'outre-Quiévrain n'est que très peu confiante avant le choc de ce mardi soir. Et on ne peut que confirmer leurs craintes. En ce début de saison, le Barça a déjà inscrit 17 buts en 6 matches de championnat, tout en ayant réussi à garder ses filets inviolés. Côté parisien, le bilan comptable n'est pas catastrophique (14 buts marqués, 5 encaissés), mais le PSG n'arrive plus à gagner. En 8 journées de championnat, les Parisiens ont partagé 5 fois l'enjeu. Face à Toulouse ce week-end (1-1), le PSG a peiné et n'a évité la défaite que grâce à un coup franc finement joué par Verratti qui a permis à Bahebeck d'inscrire le but égalisateur. De son côté, le Barça s'est imposé sur un score de tennis, 6-0 face à Grenade, avec un Messi aussi bon buteur qu'organisateur de jeu.

"On va presque affronter nos maîtres"

Au Parc des Princes ce mardi soir, Parisiens et Catalans s'affronteront dans un duel (presque) fratricide, tant la philosophie de jeu prônée par Laurent Blanc et Luis Enrique est semblable, basée sur la possession du ballon. "On ne va pas rencontrer nos maîtres ce soir, mais presque. Le Barça applique cette philosophie depuis des décennies, nous essayons de la mettre en place. Je pense que le PSG retrouvera son niveau de l'année dernière par le jeu".

Laurent Blanc n'a pas encore établi le système de jeu qu'il allait mettre en place ce soir. En l'absence de Zlatan Ibrahimovic, il devra faire des tests. Ce ne sera sûrement pas un 4-4-2, qui s'est avéré catastrophique lors du partage face à Toulouse en Ligue 1. Edinson Cavani pourrait donc retrouver sa place de prédilection en pointe de l'attaque, une place qu'il a longtemps cédée à Ibrahimovic. Laurent Blanc sait que la tâche sera compliquée face au Barça, qui n'a pas encore encaissé de buts cette saison (NDLR : c'est la seule avec la Juventus). "Il faudra être agressif, parce qu'une fois que le Barça a le ballon, c'est difficile de le reprendre".

Sans Zlatan, Ezequiel et Thiago

Laurent Blanc sera donc encore privé de Zlatan Ibrahimovic, qui se remet toujours d'un talon douloureux. Une aubaine pour les Barcelonais. "C'est sûr que l'absence de Zlatan Ibrahimovic est une bonne chose pour nous. Mais on ne va pas changer notre philosophie de jeu pour autant, avec ou sans Zlatan ", a néanmoins nuancé Luis Enrique, l'entraîneur catalan. Jérémy Mathieu, fraîchement transféré cet été de Valence et nouveau patron de la défense barcelonaise, tient également à mettre en évidence l'ensemble du groupe parisien. "Zlatan Ibrahimovic pèse sur le jeu parisien. Il peut faire la différence à lui tout seul. Pour nous, c'est un avantage, mais ça reste Paris. Ce sera un gros match ". Dans les rangs parisiens, Lavezzi et Thiago Silva seront également forfaits pour la rencontre. Le Barça devrait bénéficier d'un effectif au complet.

Les compos probables :

PSG : Sirigu - Van der Wiel, Marquinhos, David Luiz, Maxwell - Thiago Motta, Matuidi, Verrati - Lucas Moura, Cavani, Pastore (entraîneur : Laurent Blanc).

Barcelone : ter Stegen - Dani Alves, Piqué, Mathieu, Alba - Busquets, Rakitic, Iniesta - Pedro, Messi, Neymar (entraîneur : Luis Enrique).