On attendait Messi ou Drogba, et ce fut Ramires qui permit, en grande partie, à un Chelsea à dix contre onze (après l'exclusion de Terry pour un mauvais geste) de se qualifier pour la finale aux dépens du tenant du titre de Barcelone, excusez du peu.

Chelsea était mené 2 à 0 mardi au Nou Camp. Puis Lampard adressa une passe à Ramires, qui déborda Puyol, puis loba Valdes : ce but à l'extérieur valait de l'or après la victoire 1-0 des Blues à l'aller. Le but de Torres dans les arrêts de jeu (2-2) était anecdotique, Chelsea étant déjà qualifié à 2-1 grâce à Ramires.

Itinéraire d'un Brésilien prêt au combat physique


Le Brésilien est arrivé en Europe en 2009 en provenance de Cruzeiro, qui l'avait vendu pour un peu plus de 7 millions d'euros au Benfica Lisbonne, avec qui il fut champion du Portugal en 2010.

Puis le Mondial 2010 en Afrique du Sud est arrivé et il a crevé l'écran avec la sélection auriverde. Direction Chelsea en août 2010 pour un peu plus de 20 millions d'euros. "C'est un joueur fantastique qui est le futur de l'équipe du Brésil et j'espère le futur de l'équipe de Chelsea", confiait l'entraîneur des "Blues" de l'époque, Carlo Ancelotti.

Les critiques pleuvent à ses débuts mais il s'accroche et devient un homme de base pour Carlo Ancelotti puis André Villas-Boas et maintenant pour Roberto Di Matteo. Même s'il ne pourra compter sur lui pour la finale par la faute d'un jaune à la 44e minute.

Début mars, le milieu a signé un nouveau contrat de cinq ans avec Chelsea qui le lie aux "Blues" jusqu'en 2017. Bien vu. Lors du match aller en demi-finale de la Ligue des champions, c'est lui qui signait la passe décisive à Didier Drogba permettant aux Londoniens de s'imposer 1-0 contre le Barça. Et c'est lui qui a marqué le but à l'extérieur tant désiré au match retour.

A son arrivée en Angleterre en 2010, il s'était dit prêt au combat physique : "Si je n'étais pas prêt pour ce challenge, je n'aurais pas signé ici. Je sais ce qui m'attend mais je suis prêt. Je vais devoir travailler dur et être solide physiquement pour pouvoir faire face en Premier League." Il l'a prouvé. Et pas seulement en Premier League.

Outre Ramires, trois autres joueurs de Chelsea manqueront la finale: John Terry exclu, Raul Meireles et Branislav Ivanovic pour abus de cartons jaunes.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

On attendait Messi ou Drogba, et ce fut Ramires qui permit, en grande partie, à un Chelsea à dix contre onze (après l'exclusion de Terry pour un mauvais geste) de se qualifier pour la finale aux dépens du tenant du titre de Barcelone, excusez du peu. Chelsea était mené 2 à 0 mardi au Nou Camp. Puis Lampard adressa une passe à Ramires, qui déborda Puyol, puis loba Valdes : ce but à l'extérieur valait de l'or après la victoire 1-0 des Blues à l'aller. Le but de Torres dans les arrêts de jeu (2-2) était anecdotique, Chelsea étant déjà qualifié à 2-1 grâce à Ramires.Itinéraire d'un Brésilien prêt au combat physique Le Brésilien est arrivé en Europe en 2009 en provenance de Cruzeiro, qui l'avait vendu pour un peu plus de 7 millions d'euros au Benfica Lisbonne, avec qui il fut champion du Portugal en 2010. Puis le Mondial 2010 en Afrique du Sud est arrivé et il a crevé l'écran avec la sélection auriverde. Direction Chelsea en août 2010 pour un peu plus de 20 millions d'euros. "C'est un joueur fantastique qui est le futur de l'équipe du Brésil et j'espère le futur de l'équipe de Chelsea", confiait l'entraîneur des "Blues" de l'époque, Carlo Ancelotti. Les critiques pleuvent à ses débuts mais il s'accroche et devient un homme de base pour Carlo Ancelotti puis André Villas-Boas et maintenant pour Roberto Di Matteo. Même s'il ne pourra compter sur lui pour la finale par la faute d'un jaune à la 44e minute. Début mars, le milieu a signé un nouveau contrat de cinq ans avec Chelsea qui le lie aux "Blues" jusqu'en 2017. Bien vu. Lors du match aller en demi-finale de la Ligue des champions, c'est lui qui signait la passe décisive à Didier Drogba permettant aux Londoniens de s'imposer 1-0 contre le Barça. Et c'est lui qui a marqué le but à l'extérieur tant désiré au match retour. A son arrivée en Angleterre en 2010, il s'était dit prêt au combat physique : "Si je n'étais pas prêt pour ce challenge, je n'aurais pas signé ici. Je sais ce qui m'attend mais je suis prêt. Je vais devoir travailler dur et être solide physiquement pour pouvoir faire face en Premier League." Il l'a prouvé. Et pas seulement en Premier League.Outre Ramires, trois autres joueurs de Chelsea manqueront la finale: John Terry exclu, Raul Meireles et Branislav Ivanovic pour abus de cartons jaunes. Sportfootmagazine.be, avec Belga