Titre national en poche et qualifié en Coupe d'Allemagne, le Bayern poursuit avec brio sa route vers une troisième finale de C1 en quatre ans, avec le rêve de s'imposer enfin pour réaliser le premier triplé outre-Rhin.

"On n'a rien lâché, on est très heureux ce soir, c'est un résultat mérité. On savait qu'on avait les attaquants pour marquer", a déclaré Franck Ribéry. "On prend beaucoup de plaisir à jouer ensemble, tout le monde a beaucoup couru pour l'équipe".

L'ogre bavarois a pris sa revanche sur le Waterloo de 2009 lorsqu'il avait été battu par le Barça sur le même score en quarts de finale aller avant d'être éliminé. Le tout sous le regard de son président Uli Hoeness, qui effectuait sa première sortie en public depuis l'affaire de fraude fiscale qui a presque fait de l'ombre à la préparation de ce match au sommet.

Le Barça devra montrer un tout autre visage la semaine prochaine au Camp Nou. Et particulièrement Messi. Pour son retour en jeu après deux matches de Liga d'absence, l'Argentin fut loin du niveau du quadruple Ballon d'or qu'il est... Certes, l'équipe de Vilanova a déjà renversé la vapeur contre le Milan en quarts mais le retard n'était alors que de deux buts...

"La possession du ballon sera cruciale", avait dit Xavi la veille en conférence. Mais si le capitaine, avec Iniesta et Co ont monopolisé le cuir durant la première période (63% contre 37%), le Barça n'a quasiment pas existé en attaque, à l'image d'un Messi transparent, qui a plus marché que couru.

Le fil de la rencontre

Le Bayern Munich, qui a laissé Daniel Van Buyten sur le banc durant 90 minutes, partait immédiatement à l'assaut du but barcelonais. Dès l'entame, Robben se présentait devant Valdes, qui repoussait bien. Le but tombait à la 25e minute: sur une action de corner, Robben centrait de la droite, Dante déviait de la tête pour Müller, qui, de la tête lui aussi, trompait Valdes. Trois minutes plus tard, Dante se jetait pour empêcher Messi de reprendre au second poteau un centre de Dani Alves.

Le Bayern doublait le score en début de seconde période, à nouveau sur phase arrêtée. Robben bottait le corner, Muller remisait dans l'axe de la tête et Gomez reprenait victorieusement de volée (49e). Malgré une belle possibilité de Bartra (69e), le Barça ne revenait pas dans la rencontre. Au contraire, Robben, profitant d'une obstruction de Müller sur Alves, s'en allait inscrire le 3e but (73e). Bartra gaspillait une autre possibilité de relancer quelque peu la rencontre (76e). À la 82e, Müller, à la conclusion d'une belle action collective, enfonçait un peu plus le Barça en inscrivant son 2e but de la soirée, son 7e dans cette Ligue des Champions.

Le match retour est prévu le 1er mai au Camp Nou.

Ce mercredi, le duel germano-espagnol se poursuivra avec l'autre demi-finale, Borussia Dortmund-Real Madrid.

Titre national en poche et qualifié en Coupe d'Allemagne, le Bayern poursuit avec brio sa route vers une troisième finale de C1 en quatre ans, avec le rêve de s'imposer enfin pour réaliser le premier triplé outre-Rhin. "On n'a rien lâché, on est très heureux ce soir, c'est un résultat mérité. On savait qu'on avait les attaquants pour marquer", a déclaré Franck Ribéry. "On prend beaucoup de plaisir à jouer ensemble, tout le monde a beaucoup couru pour l'équipe". L'ogre bavarois a pris sa revanche sur le Waterloo de 2009 lorsqu'il avait été battu par le Barça sur le même score en quarts de finale aller avant d'être éliminé. Le tout sous le regard de son président Uli Hoeness, qui effectuait sa première sortie en public depuis l'affaire de fraude fiscale qui a presque fait de l'ombre à la préparation de ce match au sommet. Le Barça devra montrer un tout autre visage la semaine prochaine au Camp Nou. Et particulièrement Messi. Pour son retour en jeu après deux matches de Liga d'absence, l'Argentin fut loin du niveau du quadruple Ballon d'or qu'il est... Certes, l'équipe de Vilanova a déjà renversé la vapeur contre le Milan en quarts mais le retard n'était alors que de deux buts... "La possession du ballon sera cruciale", avait dit Xavi la veille en conférence. Mais si le capitaine, avec Iniesta et Co ont monopolisé le cuir durant la première période (63% contre 37%), le Barça n'a quasiment pas existé en attaque, à l'image d'un Messi transparent, qui a plus marché que couru. Le fil de la rencontre Le Bayern Munich, qui a laissé Daniel Van Buyten sur le banc durant 90 minutes, partait immédiatement à l'assaut du but barcelonais. Dès l'entame, Robben se présentait devant Valdes, qui repoussait bien. Le but tombait à la 25e minute: sur une action de corner, Robben centrait de la droite, Dante déviait de la tête pour Müller, qui, de la tête lui aussi, trompait Valdes. Trois minutes plus tard, Dante se jetait pour empêcher Messi de reprendre au second poteau un centre de Dani Alves. Le Bayern doublait le score en début de seconde période, à nouveau sur phase arrêtée. Robben bottait le corner, Muller remisait dans l'axe de la tête et Gomez reprenait victorieusement de volée (49e). Malgré une belle possibilité de Bartra (69e), le Barça ne revenait pas dans la rencontre. Au contraire, Robben, profitant d'une obstruction de Müller sur Alves, s'en allait inscrire le 3e but (73e). Bartra gaspillait une autre possibilité de relancer quelque peu la rencontre (76e). À la 82e, Müller, à la conclusion d'une belle action collective, enfonçait un peu plus le Barça en inscrivant son 2e but de la soirée, son 7e dans cette Ligue des Champions.Le match retour est prévu le 1er mai au Camp Nou. Ce mercredi, le duel germano-espagnol se poursuivra avec l'autre demi-finale, Borussia Dortmund-Real Madrid.