Les choses devraient se décanter dans la plupart des groupes ces mardi et mercredi.

Groupe A : le Bayern quasi qualifié, quitte ou double pour City et Naples

Le Bayern occupe une position très confortable : un nul contre le "Sous-Marin Jaune" de Villarreal (qui n'a pas gagné un seul match de poules cette saison) lui assurerait définitivement une qualification quoi qu'il arrive dans l'autre affiche Naples-Manchester City. Mais même une défaite des Munichois pourrait leur permettre de se qualifier en fonction de l'autre résultat du groupe A.

Naples-Manchester City a en revanche des airs de match couperet pour savoir qui accompagnera, selon le scénario le plus probable, l'équipe de Daniel Van Buyten en 8es de finale. Si City gagne, Manchester sera qualifié.

Groupe B : L'Inter préfère la C1 à la Serie A, Lille au pied du mur L'Inter Milan, après des débuts ratés, est dans une position privilégiée ; un nul à Trabzonspor lui suffira pour se qualifier. Un succès lui assurerait l'avantage de finir en tête de la poule B.

Lille, champion de France en titre, n'a pas gagné un seul match dans cette Ligue des champions (2 nuls, 2 défaites) et se retrouve en queue de peloton. L'entraîneur Rudi Garcia a fait entrer dans la tête de ses joueurs une vérité mathématique qu'il espère galvanisante : si les Dogues gagnent leurs deux derniers matches, ils seront qualifiés. Exact. Mais s'ils perdent dans le froid de Moscou (il faisait moins 7 à midi lundi...) ils n'auront plus aucune chance. Les équipiers d'Eden Hazard auront-ils le mental assez fort pour ne pas trembler devant cette idée ?

Groupe C : Witsel se rend à Old Trafford

Manchester United reçoit Benfica pour le sommet du groupe C. Les Red Devils ne devront pas reproduire le nul de l'aller (1-1) pour continuer à regarder de l'avant. En fonction des résultats, les hommes d'Alex Ferguson pourraient même être qualifiés dès ce mardi soir.

Le Bâle des deux Frei (Fabian et Alexander, qui ne sont pas frères) est encore dans la course et devrait prendre des points contre Otelul Galati, qui n'a connu que des défaites et est déjà éliminé.

Groupe D : Duel Lyon - Ajax pour la 2e place, le Real logiquement leader José Mourinho a déjà en poche l'essentiel : les 8es de finale. Mais le Portugais veut mettre un point d'honneur à assurer la tête la poule : une victoire contre les Croates du Dinamo Zagreb et ce sera fait.

La qualification du Real étant déjà logiquement acquise, Lyon, comme il le pressentait avant le début de la compétition, sait qu'il va jouer une carte très importante contre Ajax à Gerland. Si l'OL gagne ses deux derniers matches, il sera sûr d'être qualifié quels que soient les autres résultats. Mais cela veut dire que l'issue, heureuse, ou malheureuse, pour l'équipe de Rémi Garde, ne sera connue que début décembre.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Les choses devraient se décanter dans la plupart des groupes ces mardi et mercredi. Groupe A : le Bayern quasi qualifié, quitte ou double pour City et Naples Le Bayern occupe une position très confortable : un nul contre le "Sous-Marin Jaune" de Villarreal (qui n'a pas gagné un seul match de poules cette saison) lui assurerait définitivement une qualification quoi qu'il arrive dans l'autre affiche Naples-Manchester City. Mais même une défaite des Munichois pourrait leur permettre de se qualifier en fonction de l'autre résultat du groupe A. Naples-Manchester City a en revanche des airs de match couperet pour savoir qui accompagnera, selon le scénario le plus probable, l'équipe de Daniel Van Buyten en 8es de finale. Si City gagne, Manchester sera qualifié. Groupe B : L'Inter préfère la C1 à la Serie A, Lille au pied du mur L'Inter Milan, après des débuts ratés, est dans une position privilégiée ; un nul à Trabzonspor lui suffira pour se qualifier. Un succès lui assurerait l'avantage de finir en tête de la poule B. Lille, champion de France en titre, n'a pas gagné un seul match dans cette Ligue des champions (2 nuls, 2 défaites) et se retrouve en queue de peloton. L'entraîneur Rudi Garcia a fait entrer dans la tête de ses joueurs une vérité mathématique qu'il espère galvanisante : si les Dogues gagnent leurs deux derniers matches, ils seront qualifiés. Exact. Mais s'ils perdent dans le froid de Moscou (il faisait moins 7 à midi lundi...) ils n'auront plus aucune chance. Les équipiers d'Eden Hazard auront-ils le mental assez fort pour ne pas trembler devant cette idée ? Groupe C : Witsel se rend à Old Trafford Manchester United reçoit Benfica pour le sommet du groupe C. Les Red Devils ne devront pas reproduire le nul de l'aller (1-1) pour continuer à regarder de l'avant. En fonction des résultats, les hommes d'Alex Ferguson pourraient même être qualifiés dès ce mardi soir. Le Bâle des deux Frei (Fabian et Alexander, qui ne sont pas frères) est encore dans la course et devrait prendre des points contre Otelul Galati, qui n'a connu que des défaites et est déjà éliminé. Groupe D : Duel Lyon - Ajax pour la 2e place, le Real logiquement leader José Mourinho a déjà en poche l'essentiel : les 8es de finale. Mais le Portugais veut mettre un point d'honneur à assurer la tête la poule : une victoire contre les Croates du Dinamo Zagreb et ce sera fait. La qualification du Real étant déjà logiquement acquise, Lyon, comme il le pressentait avant le début de la compétition, sait qu'il va jouer une carte très importante contre Ajax à Gerland. Si l'OL gagne ses deux derniers matches, il sera sûr d'être qualifié quels que soient les autres résultats. Mais cela veut dire que l'issue, heureuse, ou malheureuse, pour l'équipe de Rémi Garde, ne sera connue que début décembre. Sportfootmagazine.be, avec Belga