Jürgen Klopp s'est excusé auprès de l'arbitre et de son équipe pour s'être emporté contre l'officiel du bord de touche, comportement qui lui a valu d'être renvoyé dans les tribunes. Et il y avait vraiment de quoi ! Quand on voit l'expression de rage sur le visage méconnaissable de Klopp, il y a vraiment de quoi se sentir agressé.

"Je me suis beaucoup énervé envers le sixième arbitre, je l'ai accusé de n'avoir pas vu ce qui se passait. Mais c'est de ma faute, j'ai tenu à m'excuser auprès de lui après le match", a expliqué Klopp à la fin du match qui a vu Dortmund s'incliner à Naples (2-1) mercredi dans le Groupe F de la Ligue de champions. "J'étais pris par l'ambiance du match, par l'émotion de l'instant, des fois dans ces circonstances on donne le pire de soi...", a-t-il ajouté.

Le coach de Dortmund s'en est pris vigoureusement à l'officiel du bord de touche, estimant que l'arbitre n'avait pas autorisé assez vite le retour du défenseur central Neven Subotic qui avait été soigné de l'arcade gauche. Il a été renvoyé du terrain par l'arbitre portugais Pedro Proença après le premier but de Naples, inscrit par Higuain alors que Subotic faisait son retour sur la pelouse (29-ème).

Au sujet de la défaite du Borussia Klopp a admis que "nous n'avons pas bien commencé dans le groupe. Ce soir nous n'étions pas assez bons, il faut être meilleurs, même si nous avons aussi fait des bonnes choses. Notre défaite est méritée mais si la seule façon de se qualifier était de gagner tous les matches ce serait un problème, oui (ironique)... "

Sans nécessairement s'en prendre à l'arbitre, Jurgen Klopp nous avait déjà, à de nombreuses reprises, fait étalage de son exubérance toute particulière. Florilège vidéo:

Jürgen Klopp s'est excusé auprès de l'arbitre et de son équipe pour s'être emporté contre l'officiel du bord de touche, comportement qui lui a valu d'être renvoyé dans les tribunes. Et il y avait vraiment de quoi ! Quand on voit l'expression de rage sur le visage méconnaissable de Klopp, il y a vraiment de quoi se sentir agressé. "Je me suis beaucoup énervé envers le sixième arbitre, je l'ai accusé de n'avoir pas vu ce qui se passait. Mais c'est de ma faute, j'ai tenu à m'excuser auprès de lui après le match", a expliqué Klopp à la fin du match qui a vu Dortmund s'incliner à Naples (2-1) mercredi dans le Groupe F de la Ligue de champions. "J'étais pris par l'ambiance du match, par l'émotion de l'instant, des fois dans ces circonstances on donne le pire de soi...", a-t-il ajouté. Le coach de Dortmund s'en est pris vigoureusement à l'officiel du bord de touche, estimant que l'arbitre n'avait pas autorisé assez vite le retour du défenseur central Neven Subotic qui avait été soigné de l'arcade gauche. Il a été renvoyé du terrain par l'arbitre portugais Pedro Proença après le premier but de Naples, inscrit par Higuain alors que Subotic faisait son retour sur la pelouse (29-ème).Au sujet de la défaite du Borussia Klopp a admis que "nous n'avons pas bien commencé dans le groupe. Ce soir nous n'étions pas assez bons, il faut être meilleurs, même si nous avons aussi fait des bonnes choses. Notre défaite est méritée mais si la seule façon de se qualifier était de gagner tous les matches ce serait un problème, oui (ironique)... " Sans nécessairement s'en prendre à l'arbitre, Jurgen Klopp nous avait déjà, à de nombreuses reprises, fait étalage de son exubérance toute particulière. Florilège vidéo: