Kevin-Prince Boateng n'a jamais aussi bien porté son "titre". Après son but d'anthologie inscrit contre le Barça en novembre, l'attaquant ghanéen du Milan AC a remis ça hier soir face à Arsenal.

De retour après huit matches d'absence en raison d'une blessure à la cuisse gauche, Boateng a signé son retour dans les rangs de l'AC par une prestation de qualité. Le Milanais a mis son équipe sur de bons rails grâce à une magnifique reprise de volée du pied droit qui a fini sa course dans le plafond du but de Wojciech Szczesny, le gardien des Gunners.


Sergueï Semak, l'attaquant du Zenit Saint-Pétersbourg, est l'autre orfèvre de cette première salve de huitièmes de finale aller.

L'ancien joueur du PSG a marqué le deuxième but de son équipe suite à une superbe action ponctuée par une talonnade. Le joueur reste pourtant modeste : "J'ai eu de la chance sur mon but : j'ai analysé la situation, j'ai tenté ma chance et le ballon est entré dans le soupirail. Je ne crois pas devoir ce but à mon talent : je le dois à la chance."

Une chose est sûre : tous les footeux attendront avec impatience le prochain coup de chance de Sergueï Semak.

Sportfootmagazine.be

Kevin-Prince Boateng n'a jamais aussi bien porté son "titre". Après son but d'anthologie inscrit contre le Barça en novembre, l'attaquant ghanéen du Milan AC a remis ça hier soir face à Arsenal. De retour après huit matches d'absence en raison d'une blessure à la cuisse gauche, Boateng a signé son retour dans les rangs de l'AC par une prestation de qualité. Le Milanais a mis son équipe sur de bons rails grâce à une magnifique reprise de volée du pied droit qui a fini sa course dans le plafond du but de Wojciech Szczesny, le gardien des Gunners. Sergueï Semak, l'attaquant du Zenit Saint-Pétersbourg, est l'autre orfèvre de cette première salve de huitièmes de finale aller. L'ancien joueur du PSG a marqué le deuxième but de son équipe suite à une superbe action ponctuée par une talonnade. Le joueur reste pourtant modeste : "J'ai eu de la chance sur mon but : j'ai analysé la situation, j'ai tenté ma chance et le ballon est entré dans le soupirail. Je ne crois pas devoir ce but à mon talent : je le dois à la chance." Une chose est sûre : tous les footeux attendront avec impatience le prochain coup de chance de Sergueï Semak. Sportfootmagazine.be