La tactique

Les départs de Zlatan Ibrahimovic et de Thiago Silva ont laissé un grand vide dans l'équipe milanaise. En pointe, Giampaolo Pazzini, échangé contre Antonio Cassano, doit assumer la relève. Il est épaulé par Stephan El Shaarawy mais les arrivées de Bojan Krkic et de M'Baye Niang pourraient changer la donne. Les Brésiliens Pato et Robinho, blessés, sont toujours présents. En soutien du duo d'attaque, Kevin-Prince Boateng est indispensable. Derrière lui, on retrouve trois médians à choisir parmi Antonio Nocerino, Riccardo Montolivo (blessé), Massimo Ambrosini, Mathieu Flamini et le nouveau venu de Manchester City Nigel de Jong.

La défense paraît peu sûre : les Italiens Luca Antonini et Ignazio Abate devraient être alignés sur les flancs. Daniele Bonera occupe l'axe en compagnie de Philippe Mexès ou de Mario Yepes. Christian Abbiati est toujours entre les perches.

Le joueur à suivre : Kevin-Prince Boateng

Surnommé "Ghetto Kid" pour son enfance passée dans un quartier difficile de Berlin, Boateng est une forte personnalité du foot. Fan de Michael Jackson, il a dansé le Moonwalk lors de la célébration du titre de Milan en 2011, il est également le demi-frère de Jérôme Boateng, international allemand alors que lui défendait les couleurs du Ghana avant de prendre sa retraite internationale.

Suite au départ d' Ibra, il est désormais l'un des seuls Milanais capable de faire basculer un match en un geste mais, blessé à la main, il risque de ne pas être à 100% en ce début de compétition.

Le coach : Massimiliano Allegri

Catapulté coach du grand Milan AC après seulement deux saisons en Serie A à Cagliari, et un titre d'entraîneur de l'année en 2009, Allegri a réussi l'exploit de s'emparer du titre de champion dès sa première année chez les Rossoneri. Après une deuxième saison convaincante, deuxième place et lutte pour le titre jusque dans les dernières journées, il aborde maintenant une saison délicate. Les sénateurs, Seedorf, Nesta et Gattuso, sont partis tout comme les vedettes, Ibrahimovic et Thiago Silva, et il doit maintenant bâtir une nouvelle équipe.

Mais en aura-t-il le temps ? Suite à un départ manqué en championnat (3 sur 9 et deux défaites à domicile), il se murmure avec de plus en plus d'insistance que le président du club, Silvio Berlusconi, souhaiterait se débarrasser de son coach. Une chose est sûre : le pression s'accentue sur les épaules d'Allegri et une contre-performance face au Sporting pourrait bien lui coûter son poste.

Sport/Foot Magazine

La tactique Les départs de Zlatan Ibrahimovic et de Thiago Silva ont laissé un grand vide dans l'équipe milanaise. En pointe, Giampaolo Pazzini, échangé contre Antonio Cassano, doit assumer la relève. Il est épaulé par Stephan El Shaarawy mais les arrivées de Bojan Krkic et de M'Baye Niang pourraient changer la donne. Les Brésiliens Pato et Robinho, blessés, sont toujours présents. En soutien du duo d'attaque, Kevin-Prince Boateng est indispensable. Derrière lui, on retrouve trois médians à choisir parmi Antonio Nocerino, Riccardo Montolivo (blessé), Massimo Ambrosini, Mathieu Flamini et le nouveau venu de Manchester City Nigel de Jong. La défense paraît peu sûre : les Italiens Luca Antonini et Ignazio Abate devraient être alignés sur les flancs. Daniele Bonera occupe l'axe en compagnie de Philippe Mexès ou de Mario Yepes. Christian Abbiati est toujours entre les perches. Le joueur à suivre : Kevin-Prince Boateng Surnommé "Ghetto Kid" pour son enfance passée dans un quartier difficile de Berlin, Boateng est une forte personnalité du foot. Fan de Michael Jackson, il a dansé le Moonwalk lors de la célébration du titre de Milan en 2011, il est également le demi-frère de Jérôme Boateng, international allemand alors que lui défendait les couleurs du Ghana avant de prendre sa retraite internationale. Suite au départ d' Ibra, il est désormais l'un des seuls Milanais capable de faire basculer un match en un geste mais, blessé à la main, il risque de ne pas être à 100% en ce début de compétition. Le coach : Massimiliano Allegri Catapulté coach du grand Milan AC après seulement deux saisons en Serie A à Cagliari, et un titre d'entraîneur de l'année en 2009, Allegri a réussi l'exploit de s'emparer du titre de champion dès sa première année chez les Rossoneri. Après une deuxième saison convaincante, deuxième place et lutte pour le titre jusque dans les dernières journées, il aborde maintenant une saison délicate. Les sénateurs, Seedorf, Nesta et Gattuso, sont partis tout comme les vedettes, Ibrahimovic et Thiago Silva, et il doit maintenant bâtir une nouvelle équipe. Mais en aura-t-il le temps ? Suite à un départ manqué en championnat (3 sur 9 et deux défaites à domicile), il se murmure avec de plus en plus d'insistance que le président du club, Silvio Berlusconi, souhaiterait se débarrasser de son coach. Une chose est sûre : le pression s'accentue sur les épaules d'Allegri et une contre-performance face au Sporting pourrait bien lui coûter son poste. Sport/Foot Magazine