"Il n'en reste pas moins que notre prochain adversaire demeure un rival prestigieux", prévient Guy Luzon, l'entraîneur du Standard. "En Grèce, il a deux grands clubs: le Panathinaikos et l'Olimpiacos. Le "Pana" possède du métier, de l'expérience. Puis qu'on se le dise, en Ligue des Champions, il n'existe pas de match facile." L'entraîneur des Rouches pourra-t-il compter sur Mpoku et Ciman qui reviennent de blessures? Réponse énigmatique: "Dans la vie, tout est possible..." Là où par contre le coach israélien se montre davantage précis, c'est lorsqu'il situe l'importance des débats: "La Ligue des Champions a la priorité sur le championnat. Ce qui n'est pas le cas à mes yeux de l'Europa League." Théoriquement le Standard devrait s'aligner dans la composition suivante: Kawashima, Stam, Texeira, Arslanagic, Van Damme, Marquet, Lumanza, Carcela, Bia, De Camargo et Ezekiel ou Watt. Les réserves dépendront de la présence ou pas de Mpoku et Ciman. (Belga)

"Il n'en reste pas moins que notre prochain adversaire demeure un rival prestigieux", prévient Guy Luzon, l'entraîneur du Standard. "En Grèce, il a deux grands clubs: le Panathinaikos et l'Olimpiacos. Le "Pana" possède du métier, de l'expérience. Puis qu'on se le dise, en Ligue des Champions, il n'existe pas de match facile." L'entraîneur des Rouches pourra-t-il compter sur Mpoku et Ciman qui reviennent de blessures? Réponse énigmatique: "Dans la vie, tout est possible..." Là où par contre le coach israélien se montre davantage précis, c'est lorsqu'il situe l'importance des débats: "La Ligue des Champions a la priorité sur le championnat. Ce qui n'est pas le cas à mes yeux de l'Europa League." Théoriquement le Standard devrait s'aligner dans la composition suivante: Kawashima, Stam, Texeira, Arslanagic, Van Damme, Marquet, Lumanza, Carcela, Bia, De Camargo et Ezekiel ou Watt. Les réserves dépendront de la présence ou pas de Mpoku et Ciman. (Belga)