Après l'excellent nul (0-0) réalisé contre Valence quinze jours plus tôt, Genk a été défait 2-0 à

Leverkusen, mercredi lors de la 2e journée du Groupe E de la Ligue des Champions.

Pourtant, dès l'entame de la rencontre, les Limbourgeois s'affichèrent sans aucun complexe, en pressant haut leurs adversaires. D'ailleurs, à la 19e, il fallut un retour défensif en catastrophe de Reinartz après un bel effort de Buffel, pour éviter qu'Ogunjimi reprenne.

Leverkusen trouva cependant l'ouverture à la demi-heure. Suite à un ballon mal repoussé par Nadson, Bender décocha un envoi croisé imparable. Quatre minutes plus tard, Vossen se montra à l'affût d'une mauvaise relance du gardien Leno. Mais son centre vers Ogunjimi fut à nouveau recoupé sur le fil par un défenseur.

Genk tenta de revenir au score en seconde période, mais s'exposa à des occasions allemandes. Comme cette énorme possibilité à la 63e pour Schürrle, lequel vit son tir repoussé par le pied de Köteles.

Le gardien allemand s'illustra ensuite à son tour. Il capta d'abord une frappe puissante de Barda (75e), avant d'effectuer une belle et importante parade sur une tête piquée d'Ogunjimi (77e). La chance belge venait de passer car à l'entrée des arrêts de jeu, c'est Ballack, monté au jeu un peu plus tôt, qui tua tout suspense.

Genk reste donc bloqué à un point et se retrouve dernier puisque Valence et Chelsea se sont quittés dos à dos, 1-1. Les Londoniens sont d'ailleurs en tête avec 4 unités devant Leverkusen (3) et Valence (2).

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Après l'excellent nul (0-0) réalisé contre Valence quinze jours plus tôt, Genk a été défait 2-0 à Leverkusen, mercredi lors de la 2e journée du Groupe E de la Ligue des Champions. Pourtant, dès l'entame de la rencontre, les Limbourgeois s'affichèrent sans aucun complexe, en pressant haut leurs adversaires. D'ailleurs, à la 19e, il fallut un retour défensif en catastrophe de Reinartz après un bel effort de Buffel, pour éviter qu'Ogunjimi reprenne. Leverkusen trouva cependant l'ouverture à la demi-heure. Suite à un ballon mal repoussé par Nadson, Bender décocha un envoi croisé imparable. Quatre minutes plus tard, Vossen se montra à l'affût d'une mauvaise relance du gardien Leno. Mais son centre vers Ogunjimi fut à nouveau recoupé sur le fil par un défenseur. Genk tenta de revenir au score en seconde période, mais s'exposa à des occasions allemandes. Comme cette énorme possibilité à la 63e pour Schürrle, lequel vit son tir repoussé par le pied de Köteles. Le gardien allemand s'illustra ensuite à son tour. Il capta d'abord une frappe puissante de Barda (75e), avant d'effectuer une belle et importante parade sur une tête piquée d'Ogunjimi (77e). La chance belge venait de passer car à l'entrée des arrêts de jeu, c'est Ballack, monté au jeu un peu plus tôt, qui tua tout suspense. Genk reste donc bloqué à un point et se retrouve dernier puisque Valence et Chelsea se sont quittés dos à dos, 1-1. Les Londoniens sont d'ailleurs en tête avec 4 unités devant Leverkusen (3) et Valence (2). Sportfootmagazine.be, avec Belga