2-0, hier soir, contre l'Ajax Amsterdam. 1-0, samedi, contre Osasuna. Et 0-0, lors du match d'ouverture de la Liga, à Majorque. Le Real Madrid n'a toujours pas encaissé le moindre but en match officiel. En contrepartie, il en marque très peu également. José Mourinho a déjà, clairement, apposé sa griffe sur sa nouvelle formation.

Mais le public du stade Santiago Bernabeu s'en satisfera-t-il? Samedi, des coups de sifflet s'étaient déjà fait entendre. Et Cristiano Ronaldo, qui avait appelé le public a plus de patience, a à son tour eu droit à quelques sifflets hier soir face à l'Ajax d'Amsterdam.

Pendant ce temps, les équipes réputées spectaculaires ont été fidèles à leur réputation: Barcelone a planté cinq buts dans les filets du Panathinaikos tandis qu'Arsenal en a planté six dans ceux de Braga.

Même si au mois de mai, on ne retiendra que l'équipe qui aura soulevé la coupe aux grandes oreilles, il faut bien avouer qu'on préfère tout de même s'amuser sur les gradins et devant son petit écran.

Daniel Devos

2-0, hier soir, contre l'Ajax Amsterdam. 1-0, samedi, contre Osasuna. Et 0-0, lors du match d'ouverture de la Liga, à Majorque. Le Real Madrid n'a toujours pas encaissé le moindre but en match officiel. En contrepartie, il en marque très peu également. José Mourinho a déjà, clairement, apposé sa griffe sur sa nouvelle formation. Mais le public du stade Santiago Bernabeu s'en satisfera-t-il? Samedi, des coups de sifflet s'étaient déjà fait entendre. Et Cristiano Ronaldo, qui avait appelé le public a plus de patience, a à son tour eu droit à quelques sifflets hier soir face à l'Ajax d'Amsterdam. Pendant ce temps, les équipes réputées spectaculaires ont été fidèles à leur réputation: Barcelone a planté cinq buts dans les filets du Panathinaikos tandis qu'Arsenal en a planté six dans ceux de Braga. Même si au mois de mai, on ne retiendra que l'équipe qui aura soulevé la coupe aux grandes oreilles, il faut bien avouer qu'on préfère tout de même s'amuser sur les gradins et devant son petit écran. Daniel Devos