Par Pierre Bilic
La défaite de Manchester United face au Real Madrid lors du match retour des huitièmes de finale de la Ligue des Champions (1-2) continue à alimenter le débat. Comme on pouvait s'y attendre, les tabloïds s'en prennent à l'arbitre turc, Cuneyt Cakir, suite à l'exclusion de Nani.

Dans un déluge de mauvaise foi, on a noté l'avis de Roy Keane, devenu consultant (ITV), qui a affirmé que la décision de l'homme en noir était justifiée : on peut le comprendre en revoyant la phase car Nani met le pied haut, trop haut. Le jaune aurait-il été plus indiqué ?

Ce débat cache en fait un problème plus profond : assiste-t-on à un déclin anglais en Ligue des Champions ? En cas d'élimination d'Arsenal à Munich, il n' y aura aucun club anglais en quarts de finale de la C1, ce qui n'est plus arrivé depuis 1995-96. Et on note une érosion de la présence anglaise à ce niveau depuis 2007.

Est-ce la fin d'un modèle bâti avec de l'argent et des vedettes venus du monde entier ? Probablement pas car la Premier League dispose des ressources et du dynamisme nécessaires pour rebondir.

Alors que l'Espagne s'interroge aussi, trois clubs allemands pourraient se retrouver en quarts de finale de la C1 : le Bayern de Munich, Schalke 04 et Dortmund (déjà qualifié). La Bundesliga prend petit à petit le pas sur la Premier League.

Par Pierre Bilic La défaite de Manchester United face au Real Madrid lors du match retour des huitièmes de finale de la Ligue des Champions (1-2) continue à alimenter le débat. Comme on pouvait s'y attendre, les tabloïds s'en prennent à l'arbitre turc, Cuneyt Cakir, suite à l'exclusion de Nani. Dans un déluge de mauvaise foi, on a noté l'avis de Roy Keane, devenu consultant (ITV), qui a affirmé que la décision de l'homme en noir était justifiée : on peut le comprendre en revoyant la phase car Nani met le pied haut, trop haut. Le jaune aurait-il été plus indiqué ? Ce débat cache en fait un problème plus profond : assiste-t-on à un déclin anglais en Ligue des Champions ? En cas d'élimination d'Arsenal à Munich, il n' y aura aucun club anglais en quarts de finale de la C1, ce qui n'est plus arrivé depuis 1995-96. Et on note une érosion de la présence anglaise à ce niveau depuis 2007. Est-ce la fin d'un modèle bâti avec de l'argent et des vedettes venus du monde entier ? Probablement pas car la Premier League dispose des ressources et du dynamisme nécessaires pour rebondir. Alors que l'Espagne s'interroge aussi, trois clubs allemands pourraient se retrouver en quarts de finale de la C1 : le Bayern de Munich, Schalke 04 et Dortmund (déjà qualifié). La Bundesliga prend petit à petit le pas sur la Premier League.