Tous les amateurs de football auront les yeux rivés sur leur télévision pour regarder l'affiche de ces huitièmes de finales entre Arsenal et le FC Barcelone. Ces deux clubs proposent, actuellement, le jeu le plus léché de la planète football. L'autre match verra le Shakhtar Donetsk affronter l'AS Rome.

Arsenal - Barcelone : match phare de ces huitièmes de finale. La meilleure équipe du moment se rend à Londres pour affronter les Gunners d'Arsenal. Le FC Barcelone, qui a battu le record de victoires d'affilées en Liga (16), a été tenu en échec ce week-end sur le terrain du Sporting Gijon. Sur les cinq confrontations entre les équipes d'Arsene Wenger et de Pep Guardiola, les Catalans n'ont jamais perdu. La plus belle victoire du club espagnol date de l'année passée en quarts de finale retour de la Champions League, les Barcelonais avaient gagné 4 buts à 1, 4 buts de... Messi. La Puce argentine continue d'affoler les compteurs cette année avec 40 buts et 19 passes décisives en 34 matches toutes compétitions confondues, dont 6 buts en Ligue des Champions. Mais l'Argentin n'a pas encore ouvert son compteur sur le sol anglais.
De son côté, Arsenal retrouve un Robin Van Persie en très grande forme. Depuis le début de l'année 2011, le joueur batave a mis 10 buts en 7 matches. Le milieu de terrain français, Samir Nasri, devrait quant à lui être rétabli de sa blessure à la cuisse. Les Londoniens auront à coeur d'effacer l'affront de la saison dernière mais il faudra pour cela que leur défense soit plus efficace qu'il y a quinze jours dans leur match contre Newcastle (4-4).

AS Rome - Shakhtar Donetsk : le club ukrainien du Shakhtar a terminé premier de son groupe devant Arsenal et est actuellement en tête de son championnat avec 12 points d'avance sur le Dynamo Kiev. Les Ukrainiens ne veulent pas faire de la figuration dans cette compétition, et voudront montrer que leur victoire finale en Coupe UEFA en 2009 n'était pas due au hasard.
L'AS Rome, quant à elle, a terminé deuxième de son groupe derrière le Bayern Munich. Claudio Ranieri espère que Marco Borriello, buteur à quatre reprises en Ligue des Champions, fera parler la poudre pour prendre un bon avantage avant le match retour en Ukraine le 8 mars prochain.

Pierre Vandevelde (stg)

Tous les amateurs de football auront les yeux rivés sur leur télévision pour regarder l'affiche de ces huitièmes de finales entre Arsenal et le FC Barcelone. Ces deux clubs proposent, actuellement, le jeu le plus léché de la planète football. L'autre match verra le Shakhtar Donetsk affronter l'AS Rome. Arsenal - Barcelone : match phare de ces huitièmes de finale. La meilleure équipe du moment se rend à Londres pour affronter les Gunners d'Arsenal. Le FC Barcelone, qui a battu le record de victoires d'affilées en Liga (16), a été tenu en échec ce week-end sur le terrain du Sporting Gijon. Sur les cinq confrontations entre les équipes d'Arsene Wenger et de Pep Guardiola, les Catalans n'ont jamais perdu. La plus belle victoire du club espagnol date de l'année passée en quarts de finale retour de la Champions League, les Barcelonais avaient gagné 4 buts à 1, 4 buts de... Messi. La Puce argentine continue d'affoler les compteurs cette année avec 40 buts et 19 passes décisives en 34 matches toutes compétitions confondues, dont 6 buts en Ligue des Champions. Mais l'Argentin n'a pas encore ouvert son compteur sur le sol anglais. De son côté, Arsenal retrouve un Robin Van Persie en très grande forme. Depuis le début de l'année 2011, le joueur batave a mis 10 buts en 7 matches. Le milieu de terrain français, Samir Nasri, devrait quant à lui être rétabli de sa blessure à la cuisse. Les Londoniens auront à coeur d'effacer l'affront de la saison dernière mais il faudra pour cela que leur défense soit plus efficace qu'il y a quinze jours dans leur match contre Newcastle (4-4). AS Rome - Shakhtar Donetsk : le club ukrainien du Shakhtar a terminé premier de son groupe devant Arsenal et est actuellement en tête de son championnat avec 12 points d'avance sur le Dynamo Kiev. Les Ukrainiens ne veulent pas faire de la figuration dans cette compétition, et voudront montrer que leur victoire finale en Coupe UEFA en 2009 n'était pas due au hasard. L'AS Rome, quant à elle, a terminé deuxième de son groupe derrière le Bayern Munich. Claudio Ranieri espère que Marco Borriello, buteur à quatre reprises en Ligue des Champions, fera parler la poudre pour prendre un bon avantage avant le match retour en Ukraine le 8 mars prochain. Pierre Vandevelde (stg)