Déjà balayé 2-0 à Benfica lors de la 1e journée, le Sporting pointe désormais en quatrième position de son groupe, dominé par le PSG, qui n'a connu aucune difficulté à s'imposer 3-0 face à Benfica dans le duel des leaders.

Aligné en dernière minute suite à une blessure de Silvio Proto à la cuisse, Thomas Kaminski défendait les filets des Mauves qui se montraient très entreprenants dans le premier quart d'heure. Après une percée de Mitrovic, Dennis Praet isolé adressait un pointu non cadré. Massimo Bruno tentait ensuite sa chance, mais son tir trouvait le filet latéral.

La douche froide tombait à la 17e minute pour les hommes de John van den Brom. Pour sa première incursion dans le rectangle anderlechtois, l'Olympiacos profitait d'une erreur défensive pour décaler dans l'axe Kostas Mitroglou, qui trompait Kaminski.

Le but égalisateur aurait pu tomber 8 minutes plus tard, lorsque le Sporting héritait d'un penalty pour une poussée fautive de Samaris, mais Mitrovic perpétuait la tradition mauve du raté sur tir au but. Peu masqué et manquant de puissance, son envoi était stoppé par Roberto.

Les occasions se succédaient pour les Bruxellois en deuxième période avec Gillet (48e), Suarez (52e) et Mitrovic (53e), mais comme en première mi-temps, l'Olympiacos trouvait la faille sur sa première action. Mitroglou récupérait un ballon mal dégagé pour doubler l'avance (56e) et accentuait même la frustration mauve en réussissant le triplé par la suite (72e).

La tâche s'annonce difficile pour le Sporting qui rencontrera le PSG pour ses deux prochaines rencontres, le 23 octobre à Bruxelles et le 5 novembre à Paris.

Les buts:

Le résumé:

Déjà balayé 2-0 à Benfica lors de la 1e journée, le Sporting pointe désormais en quatrième position de son groupe, dominé par le PSG, qui n'a connu aucune difficulté à s'imposer 3-0 face à Benfica dans le duel des leaders. Aligné en dernière minute suite à une blessure de Silvio Proto à la cuisse, Thomas Kaminski défendait les filets des Mauves qui se montraient très entreprenants dans le premier quart d'heure. Après une percée de Mitrovic, Dennis Praet isolé adressait un pointu non cadré. Massimo Bruno tentait ensuite sa chance, mais son tir trouvait le filet latéral. La douche froide tombait à la 17e minute pour les hommes de John van den Brom. Pour sa première incursion dans le rectangle anderlechtois, l'Olympiacos profitait d'une erreur défensive pour décaler dans l'axe Kostas Mitroglou, qui trompait Kaminski. Le but égalisateur aurait pu tomber 8 minutes plus tard, lorsque le Sporting héritait d'un penalty pour une poussée fautive de Samaris, mais Mitrovic perpétuait la tradition mauve du raté sur tir au but. Peu masqué et manquant de puissance, son envoi était stoppé par Roberto. Les occasions se succédaient pour les Bruxellois en deuxième période avec Gillet (48e), Suarez (52e) et Mitrovic (53e), mais comme en première mi-temps, l'Olympiacos trouvait la faille sur sa première action. Mitroglou récupérait un ballon mal dégagé pour doubler l'avance (56e) et accentuait même la frustration mauve en réussissant le triplé par la suite (72e). La tâche s'annonce difficile pour le Sporting qui rencontrera le PSG pour ses deux prochaines rencontres, le 23 octobre à Bruxelles et le 5 novembre à Paris.Les buts:Le résumé: