Même s'il a peiné par instants lundi, le Real met ainsi un terme à l'hémorragie qui l'avait vu perdre ses deux derniers matches de Liga à l'extérieur, à Getafe (2-1) puis à Séville (1-0).

Après le coup de théâtre de dimanche, qui avait vu le match être reporté à lundi pour un possible sabotage des projecteurs d'une tribune, la lumière côté Real sera surtout venue d'un Benzema qui a facilité l'entame de match des Madrilènes en marquant dès la 13e minute.

Mais face à un Rayo très volontaire et pas maladroit dans le jeu, les Merengue ont eu du mal à enfoncer le clou en deuxième période, profitant d'un penalty un rien généreux transformé par Ronaldo, pourtant peu inspiré lundi (70e).

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Même s'il a peiné par instants lundi, le Real met ainsi un terme à l'hémorragie qui l'avait vu perdre ses deux derniers matches de Liga à l'extérieur, à Getafe (2-1) puis à Séville (1-0). Après le coup de théâtre de dimanche, qui avait vu le match être reporté à lundi pour un possible sabotage des projecteurs d'une tribune, la lumière côté Real sera surtout venue d'un Benzema qui a facilité l'entame de match des Madrilènes en marquant dès la 13e minute. Mais face à un Rayo très volontaire et pas maladroit dans le jeu, les Merengue ont eu du mal à enfoncer le clou en deuxième période, profitant d'un penalty un rien généreux transformé par Ronaldo, pourtant peu inspiré lundi (70e).Sportfootmagazine.be, avec Belga