Georges Leekens a communiqué ce matin sa sélection en vue du match amical de mercredi prochain en Finlande. Le dernier match amical avant le très attendu Belgique-Allemagne du 3 septembre, pour lequel 32.000 tickets ont déjà été écoulés alors qu'il reste un mois avant le jour J.

Peu de surprises dans le noyau: la sélection ressemble comme deux gouttes d'eau à celle du match contre la Bulgarie, il y a trois mois. "Une certaine continuité est nécessaire, car il est important de constituer une colonne vertébrale", assure Leekens qui, paradoxalement, affirme en même temps que cette sélection n'est pas nécessairement celle qui prévaudra en septembre.

Il songe aux joueurs blessés ou qui reviennent de blessure, comme Daniel Van Buyten, Marouane Fellaini ou Romelu Lukaku (ce dernier étant repris malgré tout). Il songe aussi aux joueurs qui n'ont toujours pas de club, ou qui viennent d'être transférés, comme Moussa Dembele, Wesley Sonck, Emile Mpenza ou... Anthony Vanden Borre. Comme il n'est pas ingrat, il a aussi songé à Jean-François de Sart, qui disputera lui un match officiel en France, en lui laissant des joueurs qui auraient pu prétendre à l'équipe Première comme Toby Alderweireld, Jelle Vossen ou Mehdi Carcela. Mais pas Kevin de Bruyne, repris avec les "A".

"Parce que c'est toujours moi qui décide", dixit Long Couteau qui semble surtout préoccupé par le déplacement en Turquie, le 7 septembre. "Médiatiquement, la venue de l'Allemagne fait couler beaucoup d'encre. Mais c'est peut-être à Istanbul qu'on jouera le match capital. Et avec Guus Hiddink à la tête des Turcs, ce ne sera pas une partie de plaisir."

Daniel Devos

Georges Leekens a communiqué ce matin sa sélection en vue du match amical de mercredi prochain en Finlande. Le dernier match amical avant le très attendu Belgique-Allemagne du 3 septembre, pour lequel 32.000 tickets ont déjà été écoulés alors qu'il reste un mois avant le jour J. Peu de surprises dans le noyau: la sélection ressemble comme deux gouttes d'eau à celle du match contre la Bulgarie, il y a trois mois. "Une certaine continuité est nécessaire, car il est important de constituer une colonne vertébrale", assure Leekens qui, paradoxalement, affirme en même temps que cette sélection n'est pas nécessairement celle qui prévaudra en septembre. Il songe aux joueurs blessés ou qui reviennent de blessure, comme Daniel Van Buyten, Marouane Fellaini ou Romelu Lukaku (ce dernier étant repris malgré tout). Il songe aussi aux joueurs qui n'ont toujours pas de club, ou qui viennent d'être transférés, comme Moussa Dembele, Wesley Sonck, Emile Mpenza ou... Anthony Vanden Borre. Comme il n'est pas ingrat, il a aussi songé à Jean-François de Sart, qui disputera lui un match officiel en France, en lui laissant des joueurs qui auraient pu prétendre à l'équipe Première comme Toby Alderweireld, Jelle Vossen ou Mehdi Carcela. Mais pas Kevin de Bruyne, repris avec les "A". "Parce que c'est toujours moi qui décide", dixit Long Couteau qui semble surtout préoccupé par le déplacement en Turquie, le 7 septembre. "Médiatiquement, la venue de l'Allemagne fait couler beaucoup d'encre. Mais c'est peut-être à Istanbul qu'on jouera le match capital. Et avec Guus Hiddink à la tête des Turcs, ce ne sera pas une partie de plaisir."Daniel Devos