Zéro sur six! Le départ catastrophique que l'on redoutait s'est bien produit pour les qualifications à l'Euro2012.

Mais faut-il pour autant tout jeter? Non, certainement pas. Au contraire. Il faut continuer avec cette équipe-ci, en apportant de temps en temps l'un ou l'autre changement (comme Gillet à la place de Hazard en Turquie), mais pas en bouleversant l'équipe. On est déjà suffisamment reparti de zéro. Le seul moyen d'acquérir des automatismes, c'est en jouant le plus souvent possible ensemble.

Au Heysel et à Istanbul, l'envie et la solidarité étaient là. L'organisation aussi. On a été trahis par des erreurs individuelles. Les mêmes, finalement, que celles qui ont coûté la qualification pour la Ligue des Champions à Anderlecht. Ce sont ces erreurs qu'il faut gommer si l'on veut, un jour, avoir des résultats. Mais les joueurs présents sur le terrain sont les meilleurs dont on dispose actuellement.

Daniel Devos

Zéro sur six! Le départ catastrophique que l'on redoutait s'est bien produit pour les qualifications à l'Euro2012. Mais faut-il pour autant tout jeter? Non, certainement pas. Au contraire. Il faut continuer avec cette équipe-ci, en apportant de temps en temps l'un ou l'autre changement (comme Gillet à la place de Hazard en Turquie), mais pas en bouleversant l'équipe. On est déjà suffisamment reparti de zéro. Le seul moyen d'acquérir des automatismes, c'est en jouant le plus souvent possible ensemble. Au Heysel et à Istanbul, l'envie et la solidarité étaient là. L'organisation aussi. On a été trahis par des erreurs individuelles. Les mêmes, finalement, que celles qui ont coûté la qualification pour la Ligue des Champions à Anderlecht. Ce sont ces erreurs qu'il faut gommer si l'on veut, un jour, avoir des résultats. Mais les joueurs présents sur le terrain sont les meilleurs dont on dispose actuellement. Daniel Devos