Dimanche soir, lors du match contre Standard, l'attaquant d'Anderlecht Milan Jovanovic a encore laissé son caractère impulsif prendre le dessus. Jova n'a pas supporté une bourrade un peu forte de Daniel Opare : il a immédiatement contrattaqué et chargé le Standarman dans le dos.

John van den Brom, qui a pourtant un faible pour le joueur turbulent, a qualifié son acte d'impardonnable. Mais les excès émotionnels de Jovanovic n'étonnent plus depuis longtemps : ils font même de lui l'un des personnages les plus colorés de la Jupiler Pro League.

Ci-dessous ses clowneries les plus amusantes. De sa rixe avec Mbokani (au Standard) à son enthousiasme après son but à la Coupe du Monde 2010 en passant par sa baffe à Ariël Jacobs. 'Crazy Jova' en cinq extraits...

(MS)

Jovanovic, alors au Standard, demande son remplacement après une dispute avec Mbokani :

Lors du Mondial 2010, Jovanovic marque 1-0 pour la Serbie et plonge dans un fossé :

Jovanovic donne une baffe à Ariël Jacobs, son entraîneur à Anderlecht :

Jovanovic (Standard) essaie de mordre Bart Buysse de Zulte Waregem :

Jovanovic est remplacé et embrasse l'arbitre Frank De Bleeckere :

Dimanche soir, lors du match contre Standard, l'attaquant d'Anderlecht Milan Jovanovic a encore laissé son caractère impulsif prendre le dessus. Jova n'a pas supporté une bourrade un peu forte de Daniel Opare : il a immédiatement contrattaqué et chargé le Standarman dans le dos. John van den Brom, qui a pourtant un faible pour le joueur turbulent, a qualifié son acte d'impardonnable. Mais les excès émotionnels de Jovanovic n'étonnent plus depuis longtemps : ils font même de lui l'un des personnages les plus colorés de la Jupiler Pro League. Ci-dessous ses clowneries les plus amusantes. De sa rixe avec Mbokani (au Standard) à son enthousiasme après son but à la Coupe du Monde 2010 en passant par sa baffe à Ariël Jacobs. 'Crazy Jova' en cinq extraits... (MS) Jovanovic, alors au Standard, demande son remplacement après une dispute avec Mbokani :Lors du Mondial 2010, Jovanovic marque 1-0 pour la Serbie et plonge dans un fossé :Jovanovic donne une baffe à Ariël Jacobs, son entraîneur à Anderlecht :Jovanovic (Standard) essaie de mordre Bart Buysse de Zulte Waregem :Jovanovic est remplacé et embrasse l'arbitre Frank De Bleeckere :