L'hebdo russe Sportexpress (membre d'European Sports Media, dont fait aussi partie Sport/Foot Magazine) est allé à la rencontre de Jonathan Legear, l'ancien Mauve aujourd'hui actif à Grozny. Le journaliste qui l'a interviewé en gardera le souvenir d'un footballeur qui est "une aubaine pour la presse" parce qu'il a des réflexions "franches et pas banales".

En effet, Jonathan Legear s'est lâché sur plusieurs sujets ne concernant pas directement le foot (il signale seulement que le championnat de Russie sera prochainement l'un des plus performants du monde) mais plutôt son ancienne vie en Belgique et son nouveau quotidien en Russie.

Il parle des assistés de chez nous : "Je travaille beaucoup, je suis bien payé et je suis taxé à 60%. C'est énorme. Par contre, celui qui ne fait rien reçoit un logement social avec un loyer de 200 euros, et en plus une bonne indemnité du gouvernement. Est-ce comme ça en Russie? Non et c'est très bien ainsi."

Legear reconnaît qu'il a découvert "une Russie à deux vitesses. Il y a Moscou, où vous avez plein de choses à faire, et les petites villes où la vie des gens est totalement différente. Tout cela dans le même pays, ça me surprend."

Et une pique à nos voisins hollandais, après que le journaliste lui ait fait remarquer qu'en Russie, on ne voit pas vraiment de différence entre la Belgique et les Pays-Bas: "Les Belges aiment s'habiller de manière élégante. Par contre, si vous voyez quelqu'un avec des chaussettes dans les sandales et une chemise ridicule, c'est un Hollandais."

Pierre Danvoye, Sport / Foot Magazine

L'hebdo russe Sportexpress (membre d'European Sports Media, dont fait aussi partie Sport/Foot Magazine) est allé à la rencontre de Jonathan Legear, l'ancien Mauve aujourd'hui actif à Grozny. Le journaliste qui l'a interviewé en gardera le souvenir d'un footballeur qui est "une aubaine pour la presse" parce qu'il a des réflexions "franches et pas banales". En effet, Jonathan Legear s'est lâché sur plusieurs sujets ne concernant pas directement le foot (il signale seulement que le championnat de Russie sera prochainement l'un des plus performants du monde) mais plutôt son ancienne vie en Belgique et son nouveau quotidien en Russie. Il parle des assistés de chez nous : "Je travaille beaucoup, je suis bien payé et je suis taxé à 60%. C'est énorme. Par contre, celui qui ne fait rien reçoit un logement social avec un loyer de 200 euros, et en plus une bonne indemnité du gouvernement. Est-ce comme ça en Russie? Non et c'est très bien ainsi." Legear reconnaît qu'il a découvert "une Russie à deux vitesses. Il y a Moscou, où vous avez plein de choses à faire, et les petites villes où la vie des gens est totalement différente. Tout cela dans le même pays, ça me surprend." Et une pique à nos voisins hollandais, après que le journaliste lui ait fait remarquer qu'en Russie, on ne voit pas vraiment de différence entre la Belgique et les Pays-Bas: "Les Belges aiment s'habiller de manière élégante. Par contre, si vous voyez quelqu'un avec des chaussettes dans les sandales et une chemise ridicule, c'est un Hollandais." Pierre Danvoye, Sport / Foot Magazine