Warner se dit "surpris" et "choqué" et voit dans sa suspension un "abus" de procédure. "Je nie les allégations portées selon lesquelles j'aurais fait des déclarations à la CFU (Confédération des Caraïbes) sur des dons venant de M. Bin Hammam. J'ai aussi indiqué (au comité d'éthique) qu'à Miami, au Congrès de la Concacaf, le 3 mai, M. Blatter avait fait un don de un million de dollars à la Concacaf", écrit Warner dans son communiqué.

La FIFA a confirmé dimanche étudier une allégation: Mohammed Bin Hammam, président de la Confédération asiatique, et Warner auraient offert pour 40.000 dollars (36.000 euros) de cadeaux à des Fédérations nationales en échange de leurs votes à l'élection présidentielle, lors de cette réunion à Trinidad les 10 et 11 mai. Bin Hammam est par ailleurs également accusé par la presse britannique d'avoir monnayé des voix pour que le Qatar obtienne la Coupe du monde en 2022.

Bin Hammam s'est retiré de la présidentielle FIFA dans la nuit de samedi à dimanche, avant d'être suspendu lui aussi ce dimanche le temps des enquêtes.

Avec Belga

Warner se dit "surpris" et "choqué" et voit dans sa suspension un "abus" de procédure. "Je nie les allégations portées selon lesquelles j'aurais fait des déclarations à la CFU (Confédération des Caraïbes) sur des dons venant de M. Bin Hammam. J'ai aussi indiqué (au comité d'éthique) qu'à Miami, au Congrès de la Concacaf, le 3 mai, M. Blatter avait fait un don de un million de dollars à la Concacaf", écrit Warner dans son communiqué. La FIFA a confirmé dimanche étudier une allégation: Mohammed Bin Hammam, président de la Confédération asiatique, et Warner auraient offert pour 40.000 dollars (36.000 euros) de cadeaux à des Fédérations nationales en échange de leurs votes à l'élection présidentielle, lors de cette réunion à Trinidad les 10 et 11 mai. Bin Hammam est par ailleurs également accusé par la presse britannique d'avoir monnayé des voix pour que le Qatar obtienne la Coupe du monde en 2022. Bin Hammam s'est retiré de la présidentielle FIFA dans la nuit de samedi à dimanche, avant d'être suspendu lui aussi ce dimanche le temps des enquêtes. Avec Belga