Utrecht avait été "dribblée" par Rotterdam en 2010, mais s'était alors consolée avec l'arrivée de la deuxième étape du Tour d'Italie, qui était partie d'Amsterdam. La Ville universitaire a engagé 5 millions dans l'affaire, et les entreprises de la région ont ajouté la même somme dans la cagnotte. Mais pas en vain, Utrecht ayant cette fois été choisie aux dépens de concurrentes pourtant aussi redoutables que Barcelone ou Venise. Il s'agira du 21-ème départ à l'étranger, cet honneur étant également revenu dans le passé à la Belgique, l'Allemagne, la Suisse, le Luxembourg, l'Espagne, l'Irlande, le Royaume-Uni (d'où partira le Tour-2014 à Leeds) et Monaco. Le prologue de Rotterdam en 2010 avait vu le Suisse Fabian Cancellara (Team Saxo Bank) s'imposer devant l'Allemand Tony Martin (Team HTC-Columbia) et l'Ecossais David Millar (Garmin-Transitions). Avec plus de 300.000 habitants, Utrecht est la quatrième ville des Pays-Bas. (Belga)

Utrecht avait été "dribblée" par Rotterdam en 2010, mais s'était alors consolée avec l'arrivée de la deuxième étape du Tour d'Italie, qui était partie d'Amsterdam. La Ville universitaire a engagé 5 millions dans l'affaire, et les entreprises de la région ont ajouté la même somme dans la cagnotte. Mais pas en vain, Utrecht ayant cette fois été choisie aux dépens de concurrentes pourtant aussi redoutables que Barcelone ou Venise. Il s'agira du 21-ème départ à l'étranger, cet honneur étant également revenu dans le passé à la Belgique, l'Allemagne, la Suisse, le Luxembourg, l'Espagne, l'Irlande, le Royaume-Uni (d'où partira le Tour-2014 à Leeds) et Monaco. Le prologue de Rotterdam en 2010 avait vu le Suisse Fabian Cancellara (Team Saxo Bank) s'imposer devant l'Allemand Tony Martin (Team HTC-Columbia) et l'Ecossais David Millar (Garmin-Transitions). Avec plus de 300.000 habitants, Utrecht est la quatrième ville des Pays-Bas. (Belga)