1. César Arzo (Gand) : il n'a pas perdu le moindre duel et a régné avec autorité sur la défense centrale, lui apportant beaucoup de sérénité. Sur les phases arrêtées, il est toujours dangereux de la tête.

2. Vadis Odjidja (Club Bruges) : En l'absence de Vazquez, il est plus que jamais le régisseur du Club. Il supporte remarquablement la succession des matches.

3. Stijn Stijnen (Beerschot) : il était au centre de l'attention. Beaucoup d'attentes, une pression énorme, il s'agissait de conditions idéales pour Stijnen. Il a conservé le Beerschot dans le match pendant 90 minutes et n'a rien à se reprocher sur le but.

4. Zlatan Ljubijankic (Gand) : une menace permanente car il ne baisse jamais les bras. Il est brillant de la tête (deux buts) et des pieds, avec lesquels il a servi les médians qui montaient.

5. Maël Lépicier (Mons) : le capitaine montois accomplit un énorme travail défensif. Ses deux premiers buts en Division 1 ont permis aux siens de remporter un point.

6. William Vainqueur (Standard) : il a très bien joué mais a cessé de le faire après une demi-heure, comme le Standard. Il devient un renfort : il joue en un temps et effectue généralement les bons choix.

7. Evariste Ngolok (Westerlo) : il est à la base du but des Campinois. Il défend avec flamme et monte mais il doit encore perfectionner sa passe.

8. Oleg Iachtchouk (Cercle Bruges) : la saison passée, il a déterminé le match contre Saint-Trond. Pas cette fois mais il a été impliqué dans les deux buts brugeois, en forçant un coup franc et en amenant le 2-1.

9. Jesper Jørgensen (Gand) : il accélère la circulation du ballon, profite parfaitement de l'intelligence du duo Smolders-Thijs, cherche bien les brèches et s'infiltre aisément dans le rectangle.

10. Vincent Euvrard (Saint-Trond) : il a remporté presque tous les duels face à Baldé, son adversaire direct, et il a été un pilier de la défense trudonnaire, qui panique trop vite.

Sport/Foot Magazine

1. César Arzo (Gand) : il n'a pas perdu le moindre duel et a régné avec autorité sur la défense centrale, lui apportant beaucoup de sérénité. Sur les phases arrêtées, il est toujours dangereux de la tête. 2. Vadis Odjidja (Club Bruges) : En l'absence de Vazquez, il est plus que jamais le régisseur du Club. Il supporte remarquablement la succession des matches. 3. Stijn Stijnen (Beerschot) : il était au centre de l'attention. Beaucoup d'attentes, une pression énorme, il s'agissait de conditions idéales pour Stijnen. Il a conservé le Beerschot dans le match pendant 90 minutes et n'a rien à se reprocher sur le but.4. Zlatan Ljubijankic (Gand) : une menace permanente car il ne baisse jamais les bras. Il est brillant de la tête (deux buts) et des pieds, avec lesquels il a servi les médians qui montaient. 5. Maël Lépicier (Mons) : le capitaine montois accomplit un énorme travail défensif. Ses deux premiers buts en Division 1 ont permis aux siens de remporter un point. 6. William Vainqueur (Standard) : il a très bien joué mais a cessé de le faire après une demi-heure, comme le Standard. Il devient un renfort : il joue en un temps et effectue généralement les bons choix. 7. Evariste Ngolok (Westerlo) : il est à la base du but des Campinois. Il défend avec flamme et monte mais il doit encore perfectionner sa passe. 8. Oleg Iachtchouk (Cercle Bruges) : la saison passée, il a déterminé le match contre Saint-Trond. Pas cette fois mais il a été impliqué dans les deux buts brugeois, en forçant un coup franc et en amenant le 2-1. 9. Jesper Jørgensen (Gand) : il accélère la circulation du ballon, profite parfaitement de l'intelligence du duo Smolders-Thijs, cherche bien les brèches et s'infiltre aisément dans le rectangle. 10. Vincent Euvrard (Saint-Trond) : il a remporté presque tous les duels face à Baldé, son adversaire direct, et il a été un pilier de la défense trudonnaire, qui panique trop vite. Sport/Foot Magazine