Le Standard avait bâti ses deux titres récents sur un bilan impressionnant dans son stade. Sclessin était une vraie forteresse, imprenable autant pour les gros cubes que pour les petits poucets. Mais cette saison, les Liégeois gaspillent.

Après les matches nuls sans gloire contre Lokeren et Zulte Waregem, c'est le minuscule Eupen qui s'est baladé samedi soir à Sclessin et a conquis une victoire très logique. C'est étonnant, car le Standard se montre à la hauteur face aux grands. Il a notamment battu La Gantoise et écrasé Anderlecht. Sans ce gaspillage, le Standard jouerait la tête du classement.

Pierre Danvoye

Le Standard avait bâti ses deux titres récents sur un bilan impressionnant dans son stade. Sclessin était une vraie forteresse, imprenable autant pour les gros cubes que pour les petits poucets. Mais cette saison, les Liégeois gaspillent. Après les matches nuls sans gloire contre Lokeren et Zulte Waregem, c'est le minuscule Eupen qui s'est baladé samedi soir à Sclessin et a conquis une victoire très logique. C'est étonnant, car le Standard se montre à la hauteur face aux grands. Il a notamment battu La Gantoise et écrasé Anderlecht. Sans ce gaspillage, le Standard jouerait la tête du classement. Pierre Danvoye