Gert Verheyen n'a jamais frappé du poing sur la table, ni quand il jouait, ni quand il procède à une analyse technique. Il n'est pas un opportuniste qui retourne sa veste, passe d'un camp à l'autre en même temps que les droits TV. Il reste donc fidèle à Belgacom, pour lequel il analyse un match par week-end. Une première journée déclenche son lot d'émotions et de surprises. Néanmoins, cela ne suffit pas pour percer les secrets de la saison qui vient de commencer, mais des tendances se dégagent quand même.

Le Standard a un nouveau président, un nouvel entraîneur et il risque de perdre tout son entrejeu. Votre avis ?

Si, après Axel Witsel, Mehdi Carcela et Steven Defour s'en vont aussi, il faudra tout reprendre à zéro et je me demande, spontanément, ce qu'en pensent Jelle Van Damme et Mémé Tchité ? Ils ne se satisferont pas d'une septième place ni d'une saison de transition durant laquelle leur club mise sur les jeunes. Van Damme n'est pas revenu en Belgique pour ça, Tchité encore moins. Autre question intéressante : quelles seront les conséquences sportives de la reprise ? Luciano D'Onofrio entretenait une relation spéciale avec les joueurs. C'était davantage qu'une relation direction-joueur, comme dans les autres clubs. Il promettait à ses joueurs de veiller sur eux, de les aider à rejoindre ensuite une équipe plus cotée et ils restaient plus longtemps. Sans ce lien... Je pense qu'il constituait la seule raison de rester aux yeux de Defour. Le Standard devient un club comme les autres à présent.

Genk a bien entamé son championnat mais a perdu deux jeunes gardiens de qualité puisque Koen Casteels est parti tout comme Courtois...

C'est une perte. On connaît moins bien Casteels mais j'ai entendu dire beaucoup de bien de lui. Si le Racing parvient à conserver le reste, tout dépendra de la soif de gagner de chacun, l'année qui suit le titre n'est jamais facile à négocier. Certains parviennent à tourner la page rapidement, d'autres ont plus de mal à oublier l'euphorie de la saison précédente. Genk compte beaucoup de jeunes, qui ont donc une marge de progression : Jelle Vossen, Kevin De Bruyne et Marvin Ogunjimi.

Anderlecht a déçu à Louvain : qu'attendez-vous des Bruxellois ? La saison passée, le manque de bagage footballistique, qui est quand même la caractéristique d'Anderlecht, était flagrant dans les play-offs. Il fallait intervenir. Biglia doit rester et jouer car s'il faut commencer avec Kouyaté et Lukasz Marecek plus Roland Juhasz et Ondrej Mazuch derrière, c'est pas suffisant pour Anderlecht. Ce club doit être plus exigeant et ne pas revoir son registre technique à la baisse. Ce que j'ai constaté lors des play-offs c'est que ça n'avait plus rien à voir avec Anderlecht. Avant, son bagage footballistique était plus élevé que le reste de la Belgique, sur l'ensemble de la saison. Mais pas l'année dernière.
Retrouvez l'intégralité de l'interview de Gert Verheyen dans le Sport/Foot Magazine "spécial championnats européens" en vente cette semaine.

Peter T'Kint, Sport/Foot Magazine

Gert Verheyen n'a jamais frappé du poing sur la table, ni quand il jouait, ni quand il procède à une analyse technique. Il n'est pas un opportuniste qui retourne sa veste, passe d'un camp à l'autre en même temps que les droits TV. Il reste donc fidèle à Belgacom, pour lequel il analyse un match par week-end. Une première journée déclenche son lot d'émotions et de surprises. Néanmoins, cela ne suffit pas pour percer les secrets de la saison qui vient de commencer, mais des tendances se dégagent quand même.Le Standard a un nouveau président, un nouvel entraîneur et il risque de perdre tout son entrejeu. Votre avis ? Si, après Axel Witsel, Mehdi Carcela et Steven Defour s'en vont aussi, il faudra tout reprendre à zéro et je me demande, spontanément, ce qu'en pensent Jelle Van Damme et Mémé Tchité ? Ils ne se satisferont pas d'une septième place ni d'une saison de transition durant laquelle leur club mise sur les jeunes. Van Damme n'est pas revenu en Belgique pour ça, Tchité encore moins. Autre question intéressante : quelles seront les conséquences sportives de la reprise ? Luciano D'Onofrio entretenait une relation spéciale avec les joueurs. C'était davantage qu'une relation direction-joueur, comme dans les autres clubs. Il promettait à ses joueurs de veiller sur eux, de les aider à rejoindre ensuite une équipe plus cotée et ils restaient plus longtemps. Sans ce lien... Je pense qu'il constituait la seule raison de rester aux yeux de Defour. Le Standard devient un club comme les autres à présent. Genk a bien entamé son championnat mais a perdu deux jeunes gardiens de qualité puisque Koen Casteels est parti tout comme Courtois... C'est une perte. On connaît moins bien Casteels mais j'ai entendu dire beaucoup de bien de lui. Si le Racing parvient à conserver le reste, tout dépendra de la soif de gagner de chacun, l'année qui suit le titre n'est jamais facile à négocier. Certains parviennent à tourner la page rapidement, d'autres ont plus de mal à oublier l'euphorie de la saison précédente. Genk compte beaucoup de jeunes, qui ont donc une marge de progression : Jelle Vossen, Kevin De Bruyne et Marvin Ogunjimi. Anderlecht a déçu à Louvain : qu'attendez-vous des Bruxellois ? La saison passée, le manque de bagage footballistique, qui est quand même la caractéristique d'Anderlecht, était flagrant dans les play-offs. Il fallait intervenir. Biglia doit rester et jouer car s'il faut commencer avec Kouyaté et Lukasz Marecek plus Roland Juhasz et Ondrej Mazuch derrière, c'est pas suffisant pour Anderlecht. Ce club doit être plus exigeant et ne pas revoir son registre technique à la baisse. Ce que j'ai constaté lors des play-offs c'est que ça n'avait plus rien à voir avec Anderlecht. Avant, son bagage footballistique était plus élevé que le reste de la Belgique, sur l'ensemble de la saison. Mais pas l'année dernière. Retrouvez l'intégralité de l'interview de Gert Verheyen dans le Sport/Foot Magazine "spécial championnats européens" en vente cette semaine. Peter T'Kint, Sport/Foot Magazine