Par Marc DEGRYSE

Il y a deux Standard cette saison: celui qui aura été poussif en Belgique, avec une participation aux play-offs 2 en conséquence, et celui qui se sera révélé conquérant en Europe.

Les Liégeois ont livré un match formidable à Hambourg, emmenés par un Dieumerci Mbokani des grands soirs. Ilest simplement dommage que l'attaquant congolais ne soit pas parvenu à inscrire un deuxième but, qui aurait mis les siens sur du velours. Les Rouches pourraient s'en mordre les doigts, à l'image de l'occase galvaudée par Jonathan Legear, contre les mêmes joueurs.

Les Principautaires ont 49,99% de chances de se qualifier. Les chevronnés joueurs allemands sont davantage rompus aux matches à enjeu que la jeune classe liégeoise. Je mets ma main au feu qu'Hambourg marquera à Sclessin, à l'instar de ce qu'il a fait au Parc Astrid. Du coup, il faudra quand même que les joueurs locaux inscrivent trois buts.

Avec l'appui de leur extraordinaire public, ce n'est évidemment pas impossible. Mais, pour ce faire, il ne faudra pas simplement que Dieu soit dans un grand soir. Jova devra l'être aussi. Or, au HSV, je l'ai trouvé bien terne.

Par Marc DEGRYSE Il y a deux Standard cette saison: celui qui aura été poussif en Belgique, avec une participation aux play-offs 2 en conséquence, et celui qui se sera révélé conquérant en Europe. Les Liégeois ont livré un match formidable à Hambourg, emmenés par un Dieumerci Mbokani des grands soirs. Ilest simplement dommage que l'attaquant congolais ne soit pas parvenu à inscrire un deuxième but, qui aurait mis les siens sur du velours. Les Rouches pourraient s'en mordre les doigts, à l'image de l'occase galvaudée par Jonathan Legear, contre les mêmes joueurs. Les Principautaires ont 49,99% de chances de se qualifier. Les chevronnés joueurs allemands sont davantage rompus aux matches à enjeu que la jeune classe liégeoise. Je mets ma main au feu qu'Hambourg marquera à Sclessin, à l'instar de ce qu'il a fait au Parc Astrid. Du coup, il faudra quand même que les joueurs locaux inscrivent trois buts. Avec l'appui de leur extraordinaire public, ce n'est évidemment pas impossible. Mais, pour ce faire, il ne faudra pas simplement que Dieu soit dans un grand soir. Jova devra l'être aussi. Or, au HSV, je l'ai trouvé bien terne.