La ligne de conduite générale de la fédération à ce sujet est que tous les clubs doivent avertir au plus tard le jeudi avant les matchs quel type de maillot ils comptent utiliser durant le week-end suivant. Selon Charleroi, ses vareuses vertes avaient déjà été approuvées par la Pro League, mais peu avant le début du match de samedi, l'arbitre a refusé cette tenue. "Cela ne va pas. Nos partenaires commerciaux, qui figurent sur nos maillots, s'attendent à bénéficier d'une visibilité durant trente rencontres. Maintenant, ils sont privés d'un match. Eux, comme nous, sont lésés dans cette affaire. Nous demandons justice via le tribunal", a déclaré Pierre-Yves Hendrickx, le directeur administratif de Charleroi. Le club veut aussi que le règlement soit adapté pour qu'à l'avenir un tel problème ne se pose plus. "On doit voir ce que l'on peut changer dans le règlement de la fédération parce qu'apparemment il y a des imprécisions. On s'est retrouvé quelques minutes avant le début du match dans une situation où quelqu'un devait prendre une décision, mais personne n'a voulu trancher", a encore regretté Hendrickx. . (Belga)

La ligne de conduite générale de la fédération à ce sujet est que tous les clubs doivent avertir au plus tard le jeudi avant les matchs quel type de maillot ils comptent utiliser durant le week-end suivant. Selon Charleroi, ses vareuses vertes avaient déjà été approuvées par la Pro League, mais peu avant le début du match de samedi, l'arbitre a refusé cette tenue. "Cela ne va pas. Nos partenaires commerciaux, qui figurent sur nos maillots, s'attendent à bénéficier d'une visibilité durant trente rencontres. Maintenant, ils sont privés d'un match. Eux, comme nous, sont lésés dans cette affaire. Nous demandons justice via le tribunal", a déclaré Pierre-Yves Hendrickx, le directeur administratif de Charleroi. Le club veut aussi que le règlement soit adapté pour qu'à l'avenir un tel problème ne se pose plus. "On doit voir ce que l'on peut changer dans le règlement de la fédération parce qu'apparemment il y a des imprécisions. On s'est retrouvé quelques minutes avant le début du match dans une situation où quelqu'un devait prendre une décision, mais personne n'a voulu trancher", a encore regretté Hendrickx. . (Belga)