"Il va nous falloir des précisions pour ce qui est des protocoles. Ils devront être adaptés à ces nouvelles mesures dans un délai suffisamment grand pour que le secteur puisse les mettre en place sereinement. Une interrogation essentielle demeure concernant la ventilation et l'obligation de procéder à des mesures du taux de CO2 pour l'indoor", dit encore Serge Mathonet. "Que faudra-t-il prévoir pour les vestiaires, les douches ? Que sera-t-il possible de faire ? Nous attendons maintenant l'arrêté ministériel qui nous donnera des éclaircissements à ce sujet car nous devons nous organiser, prévoir un planning, rappeler des coaches. Tout ça ne s'improvise pas".

La définition de ce qui est un sport de contact n'est pas non plus totalement claire, selon le directeur de l'AISF-AES.

L'association espérait aussi que le sport en extérieur puisse reprendre plus tôt. De même que la date du 1er juillet - un jeudi - pour le début des stages n'est pas idéale, étant donné le fait qu'elle n'est pas en début de semaine. "Fin juin aurait été mieux", selon Serge Mathonet.

Pour les sports dont la saison se tient de fin août à mai/juin, cette reprise arrive trop tard mais pour d'autres disciplines, comme le tennis par exemple, on pourrait envisager des compétitions d'été, estime le patron de l'AISF-AES. "De manière générale, de mini-compétitions d'été seraient une bonne chose afin d'encourager la reprise de la pratique sportive dans la perspective de septembre et de l'ouverture de la nouvelle saison".

En Flandre, chez Sport Vlaanderen, on relaie les mêmes demandes d'éclaircissements sur les protocoles à suivre et la définition d'un sport de contact.

"Il va nous falloir des précisions pour ce qui est des protocoles. Ils devront être adaptés à ces nouvelles mesures dans un délai suffisamment grand pour que le secteur puisse les mettre en place sereinement. Une interrogation essentielle demeure concernant la ventilation et l'obligation de procéder à des mesures du taux de CO2 pour l'indoor", dit encore Serge Mathonet. "Que faudra-t-il prévoir pour les vestiaires, les douches ? Que sera-t-il possible de faire ? Nous attendons maintenant l'arrêté ministériel qui nous donnera des éclaircissements à ce sujet car nous devons nous organiser, prévoir un planning, rappeler des coaches. Tout ça ne s'improvise pas". La définition de ce qui est un sport de contact n'est pas non plus totalement claire, selon le directeur de l'AISF-AES. L'association espérait aussi que le sport en extérieur puisse reprendre plus tôt. De même que la date du 1er juillet - un jeudi - pour le début des stages n'est pas idéale, étant donné le fait qu'elle n'est pas en début de semaine. "Fin juin aurait été mieux", selon Serge Mathonet. Pour les sports dont la saison se tient de fin août à mai/juin, cette reprise arrive trop tard mais pour d'autres disciplines, comme le tennis par exemple, on pourrait envisager des compétitions d'été, estime le patron de l'AISF-AES. "De manière générale, de mini-compétitions d'été seraient une bonne chose afin d'encourager la reprise de la pratique sportive dans la perspective de septembre et de l'ouverture de la nouvelle saison". En Flandre, chez Sport Vlaanderen, on relaie les mêmes demandes d'éclaircissements sur les protocoles à suivre et la définition d'un sport de contact.