Charles Benedict Ainslie, 35 ans, est entré dans l'histoire des Jeux en devenant le premier régatier à gagner une médaille dans les épreuves de voile lors de cinq Jeux consécutifs. Il a remporté à Londres un troisième titre consécutif, après Athènes 2004 et Pékin 2008, en classe Finn. Il avait déjà gagné, en classe Laser, le bronze à Atlanta en 1996 et l'or à Sydney en 2000. "C'est une annonce triste mais je dis adieu aux Jeux Olympiques. Ce fut une aventure fantastique", a écrit Ainslie, qui estime qu'il n'est plus en mesure de répondre à la demande physique exigée. Ainslie, qui portait le drapeau britannique lors de la cérémonie de clôture des JO de Londres et qui fut désigné comme l'athlète des JO par Jacques Rogge le président du CIO, ne met pas un terme à sa carrière. Il va désormais se consacrer à la Coupe de l'America la prestigieuse compétition de voile en équipage créée en 1851. (JUSTIN TALLIS)

Charles Benedict Ainslie, 35 ans, est entré dans l'histoire des Jeux en devenant le premier régatier à gagner une médaille dans les épreuves de voile lors de cinq Jeux consécutifs. Il a remporté à Londres un troisième titre consécutif, après Athènes 2004 et Pékin 2008, en classe Finn. Il avait déjà gagné, en classe Laser, le bronze à Atlanta en 1996 et l'or à Sydney en 2000. "C'est une annonce triste mais je dis adieu aux Jeux Olympiques. Ce fut une aventure fantastique", a écrit Ainslie, qui estime qu'il n'est plus en mesure de répondre à la demande physique exigée. Ainslie, qui portait le drapeau britannique lors de la cérémonie de clôture des JO de Londres et qui fut désigné comme l'athlète des JO par Jacques Rogge le président du CIO, ne met pas un terme à sa carrière. Il va désormais se consacrer à la Coupe de l'America la prestigieuse compétition de voile en équipage créée en 1851. (JUSTIN TALLIS)