Le Portugal a pulvérisé la Corée du Nord lundi sur la pelouse d'Ellis Park, dans le Groupe G "de la mort": 7-0 (1-0 à la mi-temps). Sous les yeux d'Eusebio, le héros du légendaire Corée du Nord - Portugal (3-5) de 1966 à Liverpool...

Carlos Queiroz avait remplacé quatre joueurs titulaires contre la Côte d'Ivoire (0-0). Dont deux devant (Hugo Almeida et Simao titularisés aux dépens de Liedson et Danny), Tiago doublant Deco, touché à la hanche gauche, en milieu de terrain.

Mais c'est Carvalho qui faillit ouvrir le score de la tête dès la septième minute, le poteau sauvant Myong-Guk, mal sorti. La Corée communiste n'était pas pour autant balayée, loin s'en faut. Ses actions ne manquaient pas de panache, mais la conclusion faisait défaut, tandis que Meireles transforma implacablement un ballon en or offert par Tiago à la 29e: 1-0.

La partie resta relativement équilibrée à la reprise. Mais le marquoir s'emballa après une occasion de part et d'autre, et scintilla trois fois en... sept minutes: 2-0 à la 53e (Simao sur passe de Meireles), 3-0 à la 56e (Almeida de la tête sur un centre de Coentrao), et 4-0 à la 60e (Tiago sur un centre de Ronaldo). Le Portugal n'en resta pas là: 5-0 à la 81e (Liedson), 6-0 à la 86e (enfin Cristiano Ronaldo), et 7-0 à la 89e (Tiago de la tête).

Vendredi, la Corée du Nord déjà éliminée (0 point) affrontera la Côte d'Ivoire (1 point), et le Portugal (4 points) le Brésil (6 points). Déjà qualifié pour les huitièmes de finale, celui-ci n'a besoin que d'un match nul pour s'assurer la première place du groupe. Un score qui permettrait aux Portugais d'être à coup sûr deuxièmes. Si le Portugal remportait la partie, les positions seraient inversées. En revanche, si le Portugal perdait, et que dans le même temps la Côte d'Ivoire gagnait contre la Corée (ce qui est probable), les deux équipes se retrouveraient à égalité à quatre points. Dans ce cas, elles se départageraient à la différence de but, et le score fleuve du Portugal pourrait donc bien jouer en sa faveur.

Sportmagazine.be, avec Belga

Le Portugal a pulvérisé la Corée du Nord lundi sur la pelouse d'Ellis Park, dans le Groupe G "de la mort": 7-0 (1-0 à la mi-temps). Sous les yeux d'Eusebio, le héros du légendaire Corée du Nord - Portugal (3-5) de 1966 à Liverpool... Carlos Queiroz avait remplacé quatre joueurs titulaires contre la Côte d'Ivoire (0-0). Dont deux devant (Hugo Almeida et Simao titularisés aux dépens de Liedson et Danny), Tiago doublant Deco, touché à la hanche gauche, en milieu de terrain. Mais c'est Carvalho qui faillit ouvrir le score de la tête dès la septième minute, le poteau sauvant Myong-Guk, mal sorti. La Corée communiste n'était pas pour autant balayée, loin s'en faut. Ses actions ne manquaient pas de panache, mais la conclusion faisait défaut, tandis que Meireles transforma implacablement un ballon en or offert par Tiago à la 29e: 1-0. La partie resta relativement équilibrée à la reprise. Mais le marquoir s'emballa après une occasion de part et d'autre, et scintilla trois fois en... sept minutes: 2-0 à la 53e (Simao sur passe de Meireles), 3-0 à la 56e (Almeida de la tête sur un centre de Coentrao), et 4-0 à la 60e (Tiago sur un centre de Ronaldo). Le Portugal n'en resta pas là: 5-0 à la 81e (Liedson), 6-0 à la 86e (enfin Cristiano Ronaldo), et 7-0 à la 89e (Tiago de la tête). Vendredi, la Corée du Nord déjà éliminée (0 point) affrontera la Côte d'Ivoire (1 point), et le Portugal (4 points) le Brésil (6 points). Déjà qualifié pour les huitièmes de finale, celui-ci n'a besoin que d'un match nul pour s'assurer la première place du groupe. Un score qui permettrait aux Portugais d'être à coup sûr deuxièmes. Si le Portugal remportait la partie, les positions seraient inversées. En revanche, si le Portugal perdait, et que dans le même temps la Côte d'Ivoire gagnait contre la Corée (ce qui est probable), les deux équipes se retrouveraient à égalité à quatre points. Dans ce cas, elles se départageraient à la différence de but, et le score fleuve du Portugal pourrait donc bien jouer en sa faveur.Sportmagazine.be, avec Belga