Un avocat de Genève, Me Vincent Solari, a demandé à un juge neuchâtelois de prononcer la mise en faillite du club de Neuchâtel Xamax, appartenant à un homme d'affaires tchétchène et dans lequel évolue Logan Bailly, a annoncé ce mercredi le magazine suisse "L'Illustré".

L'avocat agit en tant que représentant de son client, l'agent du joueur Freddy Mveng, qui a été transféré de Xamax aux Young Boys de Berne cet été. L'agent avait signé un accord avec le président de l'époque Andreï Rudakov, portant sur une rétribution de ses services à hauteur de 400.000 CHF (333.000 euros).

Selon Me Solari, son client n'a jamais rien touché, malgré une mise en demeure. "J'ai adressé une telle demande (de mise en faillite) au juge neuchâtelois compétent, qui devra statuer prochainement", déclare l'avocat genevois.

Neuchâtel Xamax, le club du gardien de but belge Logan Bailly, fait l'objet de 29 poursuites pour un montant total de 3,3 millions CHF (2,7 millions d'euros), rappelle Me Solari en s'appuyant sur le dernier relevé de l'Office des poursuites de Neuchâtel datant du 22 septembre. "Sur un plan juridique", poursuit-il, "la société n'est pas encore en faillite, mais elle a suspendu ses paiements".

Le club est poursuivi par de nombreux créanciers, des anciens employés licenciés, des fournisseurs et des administrations, comme la caisse chômage.

L'avocat de Bulat Chagaev, Me François Canonica, qui n'a pas pu être joint ce mercredi, avait déclaré à ce sujet que cette ardoise était la conséquence d'un contentieux en justice avec l'ancienne équipe administrative.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Un avocat de Genève, Me Vincent Solari, a demandé à un juge neuchâtelois de prononcer la mise en faillite du club de Neuchâtel Xamax, appartenant à un homme d'affaires tchétchène et dans lequel évolue Logan Bailly, a annoncé ce mercredi le magazine suisse "L'Illustré". L'avocat agit en tant que représentant de son client, l'agent du joueur Freddy Mveng, qui a été transféré de Xamax aux Young Boys de Berne cet été. L'agent avait signé un accord avec le président de l'époque Andreï Rudakov, portant sur une rétribution de ses services à hauteur de 400.000 CHF (333.000 euros). Selon Me Solari, son client n'a jamais rien touché, malgré une mise en demeure. "J'ai adressé une telle demande (de mise en faillite) au juge neuchâtelois compétent, qui devra statuer prochainement", déclare l'avocat genevois. Neuchâtel Xamax, le club du gardien de but belge Logan Bailly, fait l'objet de 29 poursuites pour un montant total de 3,3 millions CHF (2,7 millions d'euros), rappelle Me Solari en s'appuyant sur le dernier relevé de l'Office des poursuites de Neuchâtel datant du 22 septembre. "Sur un plan juridique", poursuit-il, "la société n'est pas encore en faillite, mais elle a suspendu ses paiements". Le club est poursuivi par de nombreux créanciers, des anciens employés licenciés, des fournisseurs et des administrations, comme la caisse chômage. L'avocat de Bulat Chagaev, Me François Canonica, qui n'a pas pu être joint ce mercredi, avait déclaré à ce sujet que cette ardoise était la conséquence d'un contentieux en justice avec l'ancienne équipe administrative. Sportfootmagazine.be, avec Belga